Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 14:30




 

M'baïki, 13 nov. (Acap)- Le Président de la République François Bozizé a estimé, vendredi 13 novembre 2009 à la clôture du premier congrès de son parti, le Kwa Na Kwa (KNK), qu’une déclaration de candidature à l'élection présidentielle pour l’instant était prématurée.

« Toutefois, un Congrès extraordinaire devrait bientôt être convoqué pour annoncer mon investiture pour les élections de 2010 », a annoncé le chef de l'Etat.

Ouverts vendredi en fin de matinée, les travaux du premier congrès du KNK se sont achevés en début de soirée avec la mise en place d'un bureau politique qui se compose de la manière suivante :
1er vice-président : Célestin Leroy Gaombalet
2ème vice-président Faustin Archange Touadéra
Secrétaire Général : Elie Ouéfio
Secrétaire Général Adjoint : Mme Koyt Débalet Georgette
Trésorière Générale : Mme Mouliom Rosalem
Trésorière générale : Mme Hadja Magoula Sara
Commissaire aux Comptes : Augustin Féïgouto
Président de la Jeunesse KNK : Christian Guenébem
Présidente des femmes KNK : Mme Aoudou Packo née Annette Ngaïbona
Secrétaire National à l’Information, Porte Parole : Rigobert Vondo
Secrétaire National aux relations Extérieures : Bernard Bonda
Secrétaire National aux organisations nationales : Marie Solange Pagonendji Ndakala
Secrétaire National à l'économie : Elie Doté
Secrétaire National à la Jeunesse : Jean Claude Lénga
Secrétaire National aux affaires Juridiques : Mathurin Nakoé Dimbélé,
Secrétaire Nationale à la mobilisation sociale : Bernadette Sayo
Secrétaire National à l’organisation des minorités : Emmanuel Bizot
Président du Groupe Parlementaire KNK : Kocksis Wilibona.

Tous les députés du groupe KNK font partie du bureau politique ainsi que les membres du gouvernement en exercice à condition d’avoir signé la fiche d’adhésion du parti.

Pour raison de cumul des fonctions qui n’est pas conforme à la Constitution de la République Centrafricaine, le président François Bozizé s'est abstenu de prendre le poste de président du bureau politique, s'en remettant à ses membres pour choisir un président par intérim.

 

NDLR : Qu’est ce qui peut bien expliquer ce rétropédalage de Bozizé qui avait pourtant répondu par l’affirmative sur la question de sa candidature  quelques heures plus tôt à la question de Christophe Boisbouvier de RFI dans l’interview qu’il lui accordait le même jour où se tenait le congrès de Mbaiki ? Sur la composition du politburo de ce KNK, on est quelque peu surpris par la place qu’occupe l’ancien premier ministre Elie Doté qui, bien que secrétaire national à l’économie, est relégué loin dans les profondeurs de cette liste, bien après Mme Solange Pagonendji Ndakala alias Arôme Maggi qui fut membre de son gouvernement. Pour le reste, il s’agit d’une équipe de courtisans sans envergure et de parents de Bozizé à l’exclusion d’un Sylvain Ndoutingai par exemple, sacrifié au nom de quelle raison d’Etat on ne sait trop. Tout cela n’augure rien de bon pour une bonne animation de la vie politique du pays.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique