Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 12:37

 

 

 

carte_centrafrique_432.gif

 

  

 

ADP- ASD- CRPS- LÖNDÖ- MDREC- MLPC- PATRIE- RDC- UDPP


 

DECLARATION DE L’OPPOSITION DEMOCRATIQUE CENTRAFRICAINE RELATIVE A LA SITUATION POLITIQUE ET MILITAIRE ACTUELLE


 

Ce mardi 18 décembre 2012, une coalition rebelle composée de l’Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement  (UFDR), de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix (CPJP) et de la Convention des Patriotes pour le Salut du Kodro (CPSK), s’est emparée des villes de Bria, après celles de Ouadda, Sam Ouandja, Bamingui , Mbrés et Bakala conquises  précédemment.


La conquête de ces villes a été rendue facile par la déliquescence de l’Armée Nationale dont le premier responsable est le Général François BOZIZE. 


Avant toute chose, l’opposition centrafricaine exprime ses condoléances les plus émues aux familles des victimes de ces violences.


En effet, tous les soubresauts que connait notre pays sont la conséquence du non-respect par le Général François BOZIZE des accords de Birao, de Libreville, des recommandations du Dialogue Politique Inclusif et de l’engagement de tenir le Dialogue Politique Inter centrafricain annoncé depuis le 15 mai 2012.


La rébellion ayant exprimé clairement son intention d’accéder au pouvoir par les armes, l’opposition centrafricaine tient à réaffirmer son indéfectible attachement aux principes démocratiques comme condition non négociable d’accession et d’alternance au pouvoir.


C’est mû par cet esprit que depuis six mois, l’opposition démocratique centrafricaine dans son ensemble ne cesse de demander la tenue d’un Dialogue Politique Inter Centrafricain, afin de trouver des solutions pacifiques aux multiples maux qui gangrènent notre pays et menacent jusqu’à son existence, comme nous le constatons aujourd’hui.


Malheureusement, le Général François Bozizé a affiché un mur de mépris face à cette démarche, la considérant comme un signe de faiblesse puisque venant de personnes non armées.


     Face à cette tragédie, l’opposition démocratique centrafricaine :


Exige l’arrêt immédiat des hostilités, matérialisé par un cessez- le -feu  à la conclusion duquel elle exhorte toutes les bonnes volontés tant nationales qu’internationales à œuvrer sans  délai,  ce,  d’autant plus que la rébellion a exprimé son entière disponibilité au dialogue.


Réaffirme le caractère incontournable du Dialogue Politique Inter Centrafricain comme unique voie de sortie de crise.


Fait à Bangui le 19 décembre 2012


 

 

signatures partis 19 déc 2012signatures partis 19 déc 2012 2signature-UDPP.JPG

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique