Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 06:29


L’ambassadeur Grauls empêché par l’APRD de se rendre à Paoua




La délégation onusienne conduite par l’Ambassadeur belge Jan Grauls, président de la Commission de consolidation de la Paix en Centrafrique, qui se rendait à Paoua le 3 décembre dernier pour visiter un centre pour réinsertion des enfants soldats a été contrainte à quelques kilomètres de la localité par l’APRD à faire demi-tour. Ce fâcheux incident ainsi que le rétablissement des barrières par les éléments de l'APRD sont la preuve évidente de la persistance sur le terrain d’une certaine tension due à la vaine attente de ces éléments de leur prise ne charge alimentaire promise par le gouvernement depuis le lancement officiel du programme DDR à Paoua le 13 août dernier par Bozizé lui-même.

 

Arrivée à Bangui des premiers observateurs du DDR

Arrivée à Bangui le 4 décembre dernier à Bangui des onze premiers militaires observateurs (Milobs)  pour le DDR (5 Burundais, 5 Equato-guinéens, 1 Camerounais). Ils devraient en principe débuter leur mission d’observation le 15 décembre prochain. Il est fortement à craindre qu’au lieu d’observer le désarmement et la démobilisation, ils ne soient obligés plutôt d’observer la persistance de la tension et une reprise des hostilités sur le terrain.



L'ami mafieux de Bozizé et Ndoutingai extradé par Londres et jeté en prison à Paris



C'est menotté et sous bonne escorte que l'homme d'affaire indo-pakistanais Saifee Durbar que Bozizé a même osé nommer en janvier dernier vice-ministre des affaires étrangères et de la coopération afin de lui conférer des immunités et privilèges pour lui permettre de se soustraire à la justice française qui réclamait son extradition, a été ramené en Paris et jeté à la prison de la Santé le 2 décembre dernier pour purger sa condamnation de trois ans de prison ferme prononcée en appel en 2007. 
Saifee Durbar est un grand complice de Bozizé et son ministre des mines Sylvain Ndoutingai dans les obscurs trafics de diamant, uranium et autres auxquels ils s'adonnaient avec prédilection. Les autorités françaises au plus haut niveau étaient déterminées à faire de la résolution du cas Durbar un exemple de la lutte contre la corruption qui ronge certains régimes africains comme celui de Bozizé.
En chemin pour Copenhague le 15 décembre prochain, Bozizé devrait être reçu à l'Elysée par Nicolas Sarkozy apprend-t-on dans l'entourage du président centrafricain. On parie que le cas Durbar et sans doute aussi le dossier AREVA, devraient figurer en bonne place dans leur entretien. 



Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation