Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 mai 2010 4 27 /05 /mai /2010 00:41

 

 

essai-nucleaire.jpg

 

                                essai nucléaire

 

 

New York (ONU) 26 mai 2010 – La République Centrafricaine (RCA) et Trinité-et-Tobago ont ratifié mercredi le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE) de l'ONU élevant le nombre d'Etats l'ayant ratifié à 153.

« En établissant des normes globales contre les tests, le TICE apporte une contribution significative aux efforts développés par la communauté internationale afin de prévenir la prolifération des armes nucléaires et promouvoir le désarmement », déclarait le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon en septembre dernier dans un discours prononcé au siège de l'ONU à New York.

Sur les 182 Etats qui ont signé le Traité, 153 l'ont désormais ratifié. Pour que le TICE puisse entrer en vigueur il faut que les 44 pays qui ont participé à la Conférence du désarmement en 1996 et qui disposaient à ce moment de réacteurs nucléaires le ratifient. A ce jour, seuls 35 de ces pays l'ont ratifié.

La Chine, les Etats-Unis, la Corée du Nord, l'Egypte, l'Inde, l'Indonésie, l'Iran, Israël et Pakistan sont les pays qui n'ont pas encore ratifié et/ou signé le Traité. En marge de la Conférence de suivi du Traité de non prolifération des armes nucléaires (TNP) qui s'achèvera vendredi au siège des Nations Unies à New York, l'Indonésie avait annoncé le 3 mai dernier son intention de ratifier le TICE.

« Après les bonnes nouvelles de l'Indonésie qui va bientôt ratifier et réduire le nombre d'Etats manquants à l'entrée en vigueur du Traité à huit, ces deux nouvelles ratifications nous rapprochent un peu plus vers l'universalité du Traité », a dit Tibor Toth, Secrétaire exécutif de la Commission préparatoire de l'Organisation du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires.

L'Organisation a pour but principal d'instaurer un système de contrôle mondial des explosions nucléaires. A terme, 337 installations réparties dans le monde entier seront capables de détecter la moindre explosion nucléaire y compris les essais souterrains ou sous-marins.

La Papouasie Nouvelle-Guinée et le Guatemala ont également exprimé leur souhait de ratifier le TICE dans un futur proche.

« Le TICE, qui ne fait aucune distinction entre les Etats dotés d'armes nucléaires ou non, est un instrument clé pour la non-prolifération et le désarmement », a déclaré Tibor Toth. « L'engagement impressionnant pour le TICE peut contribuer à construire une confiance globale et régionale », a-t-il conclu.

 

Source :http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=22029&Cr=nucl%E9aire&Cr1=

 

NDLR : Les autorités de Bangui doivent pousser cette logique de dénucléarisation plus loin en cessant également leurs mic-macs comme la participation du général Antoine Gambi à la réunion d'Ahmadinejad sur le nucléaire à Téhéran ainsi que les velléités et tentations qu'on leur prête de fournir de l'uranium, puisque la RCA en regorge à Bakouma, à certains pays qui en cherchent frénétiquement et qui sont bien identifiés.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation