Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 avril 2010 6 03 /04 /avril /2010 05:50

 

 

urne.jpg

 

 

REPUBLIQUE  CENTRAFRICAINE

 

 

 

             COLLECTIF DES FORCES DU CHANGEMENT

  

 (SECTION DE FRANCE)

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE N°2

 

       

 

        Le 2 Avril 2010, une délégation de deux membres du Collectif des Forces de Changement, Section de France a été reçue à sa demande, à l’Elysée par Monsieur Rémi MARECHAUX, Conseiller technique chargé de l’Afrique subsaharienne du  Président Français Nicolas SARKOZY.

 

               Nous avons sollicité cette rencontre pour remettre au Conseiller, une lettre qui est destinée au Chef de l’Etat Français  sur la situation des élections générales en Centrafrique.

 

               Nous lui avons présenté le contenu de la lettre à savoir :

 

-          L’abrogation du décret qui fixe au 16 mai 2010 les élections générales alors que les conditions matérielles et politiques ne sont pas réunies : Non achèvement du programme de démobilisation, désarmement et réinsertion (DDR); l’inexistence de listes électorales fiables.

-          La démission du Président de la commission électorale indépendante pour sa partialité et sa mauvaise gestion.

 

           Nous avons eu avec le Conseiller une discussion riche et constructive sur ces questions. Il a insisté qu’il revient à la commission électorale indépendante de déterminer la date des élections, ce n’est ni au Président François BOZIZE, ni à l’opposition de le faire.

 

          Il a rassuré la délégation  que des initiatives seront prises très prochainement par la communauté internationale qui s’est constituée autour de Madame SAHLE WORK ZEWDE, Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies, une diplomate compétente et respectée sur le plan international et qui est à la tête du BINUCA (Bureau d’intégration des Nations Unies pour le Centrafrique).

          

         Notre interlocuteur  est revenu sur la disparition de Charles Massi. Il a affirmé que la France tient à ce que toute la lumière soit faite sur ce cas au nom du respect de l’Etat de droit.

 

 

 

                                                                            Fait à Paris, le 2 Avril 2010

                                   

Le porte parole

 

Clément BELIBANGA

Ancien Ministre

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique