Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 17:33

 

 

MAE France

 

 

Centrafrique Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères  Point de presse du 30 avril 2010.

 PARIS, France, 3 mai 2010/African Press Organization (APO)/ — Actualités diplomatiques du ministère français des Affaires étrangères / Point de presse du 30 avril 2010.

(…)

(Avez-vous un commentaire sur le report des élections en Centrafrique ? La France avait, je crois, soutenu la date des élections. Est-ce que, de ce fait, le président centrafricain n’est plus invité au Sommet Afrique France ?)

 S’agissant des invitations lancées pour ce Sommet, je vous invite à vous rapprocher de la présidence de la République.

Pour les élections et dans le fil de ce que nous avions dit il y a quelques jours, la date du 16 mai ne nous paraissait pas de nature à permettre une organisation optimale de cette consultation.

 La Commission électorale indépendante centrafricaine ayant indiqué son incapacité technique à organiser la consultation le 16 mai prochain, le président Bozizé a admis hier, à l’occasion d’une réunion de l’ensemble des parties prenantes au processus électoral, l’hypothèse d’un report des scrutins au-delà de la date d’expiration de son mandat, le 11 juin prochain. Réaffirmant dans le même temps sa volonté de respecter la Constitution, il a demandé à l’Assemblée nationale de concevoir le support juridique qui pourrait être donné à ce report.

 La France qui est très attachée à ce que les élections en Centrafrique puissent se dérouler de façon libre, transparente et démocratique. Elle salue les efforts des autorités et des forces politiques centrafricaines pour parvenir à un consensus qui permette d’organiser ces élections dans le respect des institutions.

 

 SOURCE : France – Ministry of Foreign Affairs

 

 

NDLR : La traduction de ce langage diplomatique du Porte parole du Quai d'Orsay signifie que le gouvernement français demande clairement à Bozizé de rechercher le consensus avec l'opposition et de ne pas tenter un passage en force comme il est en train de le faire. Le gouvernement français prend donc ses distances avec sa tentation de retoucher la Constitution. Est-il en mesure de comprendre ce langage diplomatique ?

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans FRANCE