Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 16:33

 

 

Binguimalet.jpg

 

Radio Ndéké Luka  Mercredi, 02 Juin 2010 14:37

La Commission Electorale Indépendante (CEI), prend un nouvel élan avec le retour sur scène de la Communauté internationale.

Cette déclaration est faite ce mercredi 2 juin 2010, sur Radio Ndeke Luka  par le Pasteur Joseph BINGUIMALE, Président de la CEI, ceci à la demande des Bailleurs de fonds. Ceux-ci ont décidé de revenir sur leur décision et d’appuyer financièrement les élections en Centrafrique.

Selon le président de la CEI, le nouveau programme de travail mis en place par son institution comprend trois phases à savoir, la validation définitive des listes, la réouverture des candidatures pour les retardataires avec simultanément une 2e révision des listes électorales et, la distribution des cartes électorales informatisées, suivie des votes.

Dans un Communiqué de presse, la CEI rassure les Centrafricains que les choses évoluent bien et que  la nouvelle date des élections sera fixée bientôt.

La date des élections présidentielles et législatives en Centrafrique, initialement fixée aux 25 avril et 16 mai 2010, a été reportée à une date ultérieure

NDLR : Le vrai faux pasteur est bizarrement muet sur la mise en place du Centre national de Traitement qui devrait garantir la fiabilité de la liste électorale qui émanera du recensement des électeurs. Il parle de validation de listes alors que le recensement des électeurs est presque totalement à refaire. Les bailleurs ont toujours réaffirmé leur disponibilité à décaisser les fonds qu'ils ont promis pour ces élections mais il faut que les conditions de transparence qu'ils ne cesssent de poser dès le dpart soient réunies. On revient à la case départ. Il ne faut pas que la CEI renoue avec sa politique de toujours mettre la charrue avant les boeufs. Par ailleurs, quid du rapport d'audit sur la gestion du vrai faux pasteur qui devait être réalisé ?

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique