Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 02:38


Elois-Anguimat-.jpg


Elois ANGUIMATE                                                       Bangui, le 12 mars 2010

Candidat indépendant

A l’élection présidentielle

BANGUI

 

A

Monsieur le Révérend Pasteur Joseph BINGUIMALE

Président de la Commission Electorale Indépendante

BANGUI

 

Réf. Communiqué de presse CEI du 08 mars 2010

Objet : Lettre ouverte

Révérend Pasteur

Ambassadeur de Paix comme vous, je vous écris au nom des idéaux que nous partageons pour attirer fraternellement votre attention sur quelques manquements graves de votre part dans l’exercice de vos fonctions actuelles, manquements qui risquent d’entacher pour longtemps votre réputation de serviteur de Dieu à l’origine probablement de votre nomination à la tête de cet important organe chargé de la préparation, de l’organisation et de la supervision des élections présidentielle, législatives, régionales et municipales ainsi que les consultations référendaires et d’assurer la publication des résultats provisoires au vu des Procès-verbaux provenant des bureaux de dépouillement.

Dans le contexte actuel où un consensus national semble se dessiner en faveur de la Paix, le 25 février 2010, en violation de la Loi n° 09.009 du 03 août 2009, portant Code Electoral de la République Centrafricaine, le Président de la République, Chef de l’Etat a pris « sur votre proposition » le Décret n° 10.041, portant convocation du corps électoral. Loin d’unir la classe politique, ce Décret a fait l’objet d’un rejet de l’ensemble des partis de l’opposition et des personnalités indépendantes parce que non conforme au Code Electoral.

Je m’attendais à vous voir lever toute équivoque sur votre implication dans cette nouvelle crise. Vous avez observé un silence pesant qui fut brutalement interrompu par le communiqué de presse CEI du 08 mars 2010 signé de vous. En me le procurant, je pensais enfin avoir la réponse à la question que tout le monde se pose : quid de votre responsabilité et conséquemment du Décret litigieux ?

Je fus désagréablement surpris par son contenu. Sous le curieux titre : Mise au point par rapport aux listes électorales, vous prenez la liberté d’informer la Communauté Nationale et Internationale que le souci majeur et la principale préoccupation de la CEI restent l’organisation des élections transparentes, crédibles et justes en République Centrafricaine et que la CEI fera tout pour l’atteinte de cet objectif (sic.) comme s’il pouvait en être autrement.

Révérend Pasteur !

Ce que vous ne semblez pas comprendre c’est que vous n’occupez pas ce poste pour faire ce que vous voulez. Ce serait alors de l’anarchie. Il vous est fait appel pour exécuter à la lettre les tâches qui sont clairement définies dans le Décret n° 09.235 du 26 août 2009, portant mise en place de la Commission Electorale Indépendante (CEI) à savoir :

-          Le recensement électoral ;

-          L’élaboration de la liste électorale ;

-          L’impression et la distribution dans les délais des cartes d’électeur ;

-          L’élaboration de la liste des bureaux de vote et de dépouillement ainsi que leur implantation puis leur communication aux candidats ou à leurs représentants ;

-          La proposition au Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation de la nomination des Présidents des bureaux de vote et Présidents des bureaux de dépouillement et leur formation ;

-          La composition des bureaux de vote et de dépouillement ;

-          L’enregistrement des candidatures aux élections présidentielles, législatives, régionales et municipales avec l’appui du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation ;

-          L’édition des bulletins de vote conformes aux couleurs et signes retenus par les candidats ;

-          L’organisation de la campagne de sensibilisation et d’éducation pré électorales

-          Le contrôle du bon déroulement de la campagne électorale

-          La confection et la distribution des matériels et documents électoraux, le cas échéant en présence des candidats ou leurs représentants ;

-          La fourniture en quantité suffisante des matériels et bulletins de vote dans tous les bureaux de vote et de dépouillement ;

-          La révision de la carte d’implantation des bureaux de vote ;

-          La transmission par la voie la plus sûre et la plus rapide des résultats du scrutin à l’organe chargé de leur proclamation ;

-          La mise en place par les autorités compétentes des mesures de sécurité adéquates pendant la durée du processus électoral :

-          Le contrôle et la régularité du vote, du dépouillement, du recensement, des suffrages, de la collecte et de la centralisation des résultats ;

-          L’assurance du respect de la stricte application du Code Electoral.

   

C’est cela et cela seul qui doit constituer votre souci majeur. C’est cela et cela seul qui doit principalement vous préoccuper. Ne le perdez pas de vue. Attelez-vous-y. Notre pays et notre classe politique toutes tendances confondues vous seront reconnaissants d’avoir organisé des élections sans contestation.

 

Ceci étant, voudriez-vous me dire quid du Décret n° 10.041 du 25 février 2010, portant convocation du corps électoral ?

 

Daignez acceptez, Révérend Pasteur, l’expression renouvelée de mon amitié.



Elois ANGUIMATE
.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique