Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 15:14

 

 

Binguis 

 

 

Bangui, 22 décembre 2010 (C.A.P) - Sur ordre du dictateur sanguinaire de Bangui François Bozizé, tous les membres de coordination nationale de la Commission électorale (CEI) sont séquestrés depuis hier au siège de ladite commission où ils planchent sur les listes électorales. L’enceinte de l’Assemblée nationale où se trouve le siège de la CEI, est sévèrement gardée par les éléments de la garde présidentielle fortement armés qui leur interdisent toute sortie. Les membres de la CEI ont passé la nuit qui dans sa voiture, qui sur des chaises.

 Motif : le dictateur est vraiment pressé d’aller aux élections à la date prévue du 23 janvier 2011 et leur impose de travailler d'arrache-pied pour achever les listes électorales.

Cela en dit long sur les conditions de liberté de travail de la CEI, de la transparence du processus électoral et augure bien de ce qui pourrait advenir à cette CEI si elle s’avisait à proclamer la victoire d’un autre candidat à la présidentielle que sieur François Bozizé.Le spectre ivoirien guette de plus en plus la République centrafricaine. Ce qui est vraiment surprenant est le mutisme et l'indifférence de la communauté internationale et ses représentants sur place à Bangui devant les foucades et comportements dictatoriaux du soudard Bozizé.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique