Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 23:57

 

 

Binguimale2 0

 

 

Recensement électoral : faible mobilisation à Bangui


Bangui 15 avril 2010 - Les électeurs de la capitale centrafricaine ne sont pas nombreux à aller  s’inscrire sur la liste électorale. Le constat a été fait le 15 avril par Radio Ndeke Luka.

La situation semble être la même dans presque tous les arrondissements de Bangui. Seulement quelques recenseurs ont les anciennes listes électorales de 2005.

Au quartier Lando dans le 4e arrondissement de Bangui, l’équipe de recensement a fait savoir à Radio Ndeke Luka que la population  n’a pas été bien sensibilisée.

A Galabadja 3 dans le 8e, le constat est le même. Aussi, les anciens électeurs estiment pour leur part que leur nom figure déjà dans ces listes de 2005, donc ils n’ont pas intérêt à aller s’inscrire sur la nouvelle liste ont-ils ajouté.

Cependant dans le 2e arrondissement de Bangui, au quartier Lakouanga 2, aucun listing de 2005 n’a été mis à la disposition des recenseurs. Anciens et nouveaux électeurs sont inscrits sur de nouvelles listes. Beaucoup d'électeurs s’interrogent s’il s’agit de la révision des anciennes listes électorales ou d’un nouveau recensement électoral.

Les élections (législatives et présidentielles) sont prévues pour le 16 mai 2010. Elles étaient initialement fixées pour le 25 avril. Toutefois, cette date du 16 mai 2010 ne rencontre pas l’agrément de l’opposition démocratique et armée. En réaction à cette date, elles ont refusé de déposer leurs dossiers de candidatures à la période indiquée par la Commission électorale Indépendante (CEI).

Source: Radio Ndeke LUKA

 

NDLR : La véritable raison du désintérêt et de ce peu d’empressement des citoyens centrafricains à se faire recenser est la perspective d’aller à un scrutin présidentiel du 1- mai avec comme seuls candidats Bozizé et Patassé. C’est dire combien ces deux candidats sont populaires ! Malgré le déploiement dans la capitale de ses immenses et coûteux panneaux publicitaires, le vrai faux pasteur Binguimalé enregistre néanmoins un flop qui est bien la preuve du refus d’adhésion de la population à son brassage d’air au niveau de la CEI et un signal clair qu’il doit interpréter comme un appel à sa démission.   

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique