Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 00:04

 

 

vote d'une femme en Afrique

 

 

Centrafrique : L’Organisation des femmes adresse un mémorandum à Patassé

Kabongo, Ai Bangui 18 Avril 2010

 

Ai-Rca — L'ancien président centrafricain et candidat à la prochaine élection présidentielle Ange Félix Patassé s'est entretenu le 16 avril à sa résidence de Bangui avec une délégation de femmes centrafricaines forte de dix (10) femmes.

Elles représentaient entre autres: l'Organisation des Femmes Centrafricaines (Ofca), des partis politiques et de la Plateforme du Groupe des 23 associations féminines (G-23), a appris l'agence Ai.

Selon une source proche de l'ancien président, la délégation, conduite par Marguerite Kofio, était porteuse d'un mémorandum adressé au futur candidat à la magistrature suprême.

Selon cette même source, trois préoccupations ont été exprimées dans ce mémorandum. Entre autres, la tenue obligatoire et urgente d'une table ronde entre toutes les entités impliquées dans le processus électoral, assorti d'une date des élections arrêtée sur une base consensuelle, la réouverture du dépôt des candidature, le dépôt des candidatures par les partis politiques de l'opposition et de l'appui de la communauté internationale pour des élections crédibles et transparentes, le déploiement des militaires de la force multinationale de l'Afrique Centrale (Fomac) et ceux de la Mission des nations unies en république centrafricaine et au Tchad (Minurcat) dans les zones en proie à l'insécurité avant la tenue des élections et enfin l'implication effective des femmes dans le programme désarmement démobilisation et réinsertion (DDR).

Joint au téléphone par l'agence Ai, l'ancien président Ange Félix Patassé a déclaré qu'il allait donner une suite à ce mémorandum le lundi 19 avril.

Par ailleurs, de source proche de l'OIF, l'ancien président Patassé a aussi eu un tête-à-tête à huis clos avec l'ancien président burundais Pierre Buyoya, envoyé spécial de la francophonie en Centrafrique pour des questions liées au processus électoral.

 

NDLR : L’OFCA est en train de faire le tour de toute la classe politique et des forces vives du pays. Elle a ainsi déjà rencontré l’UFVN à qui elle a donné raison sur ses exigences pré-électorales et verra aussi le Collectif des Forces du Changement. Patassé n’est pas le seul destinataire de leur mémorandum. Cette démarche est un désaveu de la CEI et bien la preuve que le pays traverse une crise dans le processus électoral, créée par le refus de Binguimalé et Bozizé d’agir pour une préparation sereine et par consensus des élections. Elle permet également aux femmes de sortir du cadre des mensonges que ne cessent de raconter Binguimalé et autres Vondo à Bozizé. C’est cette situation de blocage qui est à l’origine de la démarche de l’OFCA qui semble plus saine, malgré l’appartenance de sa présidente au camp bozizéen, que la prétendue médiation politicienne de Patassé dont personne ne veut et qui résulte d’un obscur deal avec Bozizé dont on ignore les termes. 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique