Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 13:47

 

 

urne.jpg

 

 

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE                               UNITE-DIGNITE-TRAVAIL

                   

 

              COLLECTIF DES FORCES DU CHANGEMENT (C.F.C)

 

 

                                                  COMMUNIQUE

    

Le 24 Mars 2010, le Collectif des Forces du Changement avait publié un mémorandum dans lequel il avait fixé un certain nombre d’exigences avant les élections dont la date était initialement fixée au 25 avril 2010. Un exemplaire dudit mémorandum avait été envoyé au Président de la République. Malheureusement, au soir du 30 Mars 2010, le Président de la République avait signé un décret fixant au 16 mai 2010 la date du premier tour des élections. Par le présent communiqué, le Collectif des Forces du Changement tient à informer l’opinion nationale et internationale de ce qui suit :

 

1-      Le Collectif des Forces du Changement réaffirme au peuple centrafricain et à la communauté internationale sa volonté inébranlable de participer aux élections présidentielles et législatives prévues cette année dans notre pays, pour peu que ce processus électoral soit crédible, transparent et consensuel, conformément aux recommandations pertinentes du Dialogue Politique Inclusif. 

 

2-      Malheureusement, au stade actuel des choses, le processus électoral  n’est ni crédible, ni transparent, ni consensuel. C’est pour cela que le Collectif est contraint de ne pas déposer de dossiers de candidature ni aux présidentielles ni aux législatives jusqu’à l’assurance du retour dans un processus électoral crédible, fiable et consensuel. Le Collectif  est guidé  par le seul souci de ne pas cautionner l’illégalité et l’illégitimité, et de garantir le respect des suffrages de l’ensemble du peuple centrafricain souverain.

 

3-      Le Collectif réaffirme une fois de plus que pour que le processus électoral en cours soit crédible, il faut absolument procéder à un recensement électoral sur toute l’étendue du territoire national, ainsi que l’ont constamment et instamment recommandé les experts internationaux du Programme des  Nations Unies pour le Développement (PNUD) , de l’Union Européenne (UE) et du Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA), d’autant plus que la communauté internationale s’est dite disposée à le financer en totalité.

 

4-      Le recensement électoral et la séquence des opérations électorales subséquentes devant entraîner le dépassement de la fin du mandat du Président de la République, le Collectif est disposé à s’accommoder de son maintien en fonction jusqu’aux prochaines élections.

 

5-      En conséquence, il sera mis en place un gouvernement de mission, entièrement dédié au DDR et à la préparation d’élections crédibles, suivant les recommandations du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.

 

6-      En revanche, nul ne devant être juge et partie, Monsieur Elie Ouéfio étant Secrétaire général du KNK, parti du candidat déclaré François BOZIZE, le  Collectif exige sa démission des fonctions de Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, en charge de la conduite du processus électoral en cours.

 

                                                  Fait à Bangui le 5 avril 2010,

 

Ont signé :

 

1 - ENTITE : OPPOSITION DEMOCRATIQUE

 

 

ASD................................................................. Françoise GOTTO-GAZIAMODO

 

 

ADP................................................................. C.E KEZZA KOYANGBO

 

 

MLPC............................................................... Martin ZIGUELE

 

 

LONDO............................................................. 1er VP Jean-Paul Narcisse SEKOLA

 

 

RDC................................................................... Louis-Pierre GAMBA

 

 

2 - ENTITE : AUTRES PARTIS

 

 

CRPS.................................................................... Me Nicolas TIANGAYE

 

 

FC.......................................................................... Général Timothée MALENDOMA

 

 

PATRIE.................................................................. P/O Bruno MAPOUKA

 

 

 

3 - MOUVEMENTS POLITICO-MILITAIRES

 

 

APRD ...................................................................... Jean Jacques DEMAFOUTH

 

 

 

 

signataires-communique-CFC-5-avril-2010.JPG

 

 

NDLR : Cette démarche de l'opposition est responsable et constructive. Elle tranche avec la précipitation avec laquelle Bozizé et son agité "doungourou" Binguimalé étaient en train de conduire le processus électoral droit dans le mur. L'engagement que prend ici l'opposition de s'accomoder au maintien en fonction de Bozizé jusqu'au déroulement des prochaines élections est une importante concession politique qui devrait non seulement être jugée à sa juste valeur mais aussi rassurer en principe celui-ci.  Il n'a donc plus de raison objective de paniquer littéralement comme il l'était ces derniers temps de la perspective d'un vide constitutionnel qu'allait connaître le pays à l'expiration de son mandat. Que répondra Bozizé à l'opposition qui vient ainsi de mettre une bonne quantité d'eau dans son vin ? Le départ du gouvernement du trop partisan ministre de l'Administration du territoire que réclame l'opposition est le minimum que Bozizé doit concéder. L'appartenance en effet d'Elie Oueifio à l'organe de direction du KNK est totalement incompatible avec la neutralité du ministre ayant en charge l'organisation des élections. La balle est désormais dans le camp de Bozizé. Va-t-il se saisir de la bouée que lui tend l'opposition ?

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique