Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 02:23

 

 

bozize-stylise

 

 

Le président du CSRDPI, Henri Maïdou déplore la non réussite du DDR, l’ossature du processus électoral

Bangui, 28 av (ACAP) Le Président du Comité de Suivi des Recommandations du Dialogue Politique Inclusif (CSRDPI), également ministre d’Etat, Conseiller spécial du président de la République, Henri Maïdou, a déploré mercredi 28 avril, la non réussite du programme Désarmement Démobilisation de Réinsertion (DDR) des ex-combattants.

"Le DDR qui semble être la pièce maîtresse pose aujourd’hui problème à la réalisation du processus qui autoriserait des élections normales et transparentes dans le pays", a indiqué M. Maïdou, lors de la restitution de la mission du CSRDPI de quinze jours à l’intérieur du pays en vue d’évaluer l’état d’avancement des travaux de la Commission Electorale Indépendante (CEI) et la réalisation du DDR.

Le président Henri Maïdou, a relevé plusieurs irrégularités dans les villes de provinces: " toutes les barrières érigées par les ex-rebelles sont restées en l’état. Les forces de défenses et de sécurité maintiennent eux aussi des barrières illégales pour rançonner la population ; les comités locaux de la CEI travaillent sans crédit de fonctionnement, leurs indemnités ne sont pas payées ou ne parviennent pas aux vrais destinataires", a t-il cité entre autres.

En revanche, le CSRDPI a suggéré de faire payer la Prime Globale d’Alimentation (PGA) aux ex-rebelles par les Comités Locaux du DDR et non les autorités administratives.

 

NDLR : Les propos de ce très proche collaborateur de Bozizé sonnent comme un véritable coup de grâce qu’il assène aussi bien au président de la CEI, le vrai faux pasteur Binguimalé, qu’à Bozizé lui-même quant à leurs illusions de voir se tenir les élections le 16 mai. Sans le dire explicitement, le président du CSRDPI plaide aussi pour le report des élections tout en mettant également le doigt sur ce cancer que sont les barrières illégales dans ce pays, tant du côté des mouvements rebelles que de la part de la garde présidentielle et des prétendues forces de défense et de sécurité. En réalité ces barrières servent presque uniquement à rançonner la population. C’est une véritable entrave à la liberté d’aller et venir qui fait pourtant partie des préceptes de la démocratie et de l’Etat de droit.

Nous apprenons par ailleurs que Bozizé convoque ce jeudi à 12 H 30 à la Présidence, toute la classe politique, les diplomates, les syndicats, les confessions religieuses, la CEI, etc... à une réunion qu'il présidera lui-même. Quelle décision va-t-il prendre et annoncer ? On lui prête l’intention de ne vouloir accepter le report des élections que pour quinze jours seulement, ce qui ne règlera rien du tout car le report est censé permettre de bien préparer les élections. Ce n’est pas en quinze jours que tous les problèmes de l'impréparation des élections unanimement soulevés tant par l’opposition que le propre camp de Bozizé ainsi que ses collaborateurs comme Henri Maidou vient encore de le faire, seront réglés. Wait and see…

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique