Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 17:10

 

 

 

bozizeok

 

 

Radio Ndéké Luka Jeudi, 21 Avril 2011 15:26

Le calme est revenu à Nola (ouest du pays). Mais il s’agit toutefois d’un calme précaire. Dans la journée du mercredi 20 avril 2011, les partisans de Sony Pokomandi, candidat indépendant au second tour des élections législatives du 27 mars dernier étaient sortis dans les rues de la ville pour manifester leur mécontentement. Ils entendaient protester contre les résultats proclamés qui donnaient leur candidat perdant face à son challenger, Aliou Bapatèl du KNK, le parti au pouvoir.

La protestation a été d’abord marquée par une marche pacifique. Elle a dérapé ensuite quand la gendarmerie a tenté de disperser la manifestation sur ordre du préfet de la Sangha Mbaéré (ouest), Valère Bengadjio. Il y a même eu des arrestations, au nombre de 5 selon le correspondant de Radio Ndeke Luka dans la ville.

Le calme est revenu justement ce jeudi dans la matinée à l’annonce de la libération des personnes arrêtées, tous sympathisants du candidat indépendant, dont Modeste Mbérégo, son directeur de campagne. Elles ont été entendues sur procès-verbal avant d’être relâchés sur instruction du Procureur de la République près le tribunal de grande instance de Nola.

Toutefois, selon les dernières informations recueillies, des groupes de partisans avaient dressé des barricades ce jeudi à l’entrée de la ville au niveau de Lokpo. Mais les responsables de campagne de Sony Pokomandi sont intervenus pour calmer la situation et obtenir la levée de la barrière.

Cette crise postélectorale vient s’ajouter aux autres vagues de contestations notamment à Bambari (centre-est), et dans 5 arrondissements de Bangui la capitale.

De son côté la Cour Constitutionnelle continue de traiter les contentieux électoraux du 1er tour du scrutin du 23 janvier dernier. Somme toute, c’est le parti au pouvoir Kwa Na Kwa du président réélu François Bozizé, qui a raflé une majorité confortable des sièges à l’Assemblée Nationale, avec plus de 60 députés.

 

 

Nola : une fillette de 4 ans blessée par balle dans une violence postélectorale

Jeudi 21 Avril 2011 - 17:05 Bêafrika Sango

Une fillette de quatre (4) ans a été blessée par balle à la tête hier et admise à l’hôpital préfectoral de Nola pour des soins. C’était dans la foulée de la répression des sympathisants du candidat malheureux aux élections législatives, Sony M’Pokomandji qui voulait organiser une deuxième une marche pacifique pour réclamer la victoire de leur candidat.

Au même moment, le suppléant du candidat Sony M’Pokomandji, son directeur de campagne et quelques uns de ses partisans ont été arrêtés par la Gendarmerie avant d’être relaxés tard le soir.

 Selon les informations données par Radio Kuli Ndunga, le préfet de la Sangha Mbaéré aurait intimé l’ordre aux éléments de la gendarmerie de disperser les manifestants, interdisant la marche.

Cet événement intervient après une première marche pacifique des sympathisants du candidat indépendant Sony M’Pokomandji, pour protester contre les résultats du second tour des législatives du 27 mars dernier.

 

NDLR : C'est bien triste et dommage pour cette gamine qui fait ainsi les frais d'un régime sans aucune assise populaire, en fin de règne et complètement aux abois, qui ne compte que sur les fraudes et autres tripatouillages d'élections pour s'imposer par la force aux Centrafricains Après avoir affamé les enfants de ces régions, le pouvoir a décidé maintenant de les achever par balles. 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique