Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 18:09

 

 

Rigobert-Vondo-copie-1.jpg

 

 

Radio Ndéké Luka Vendredi, 31 Décembre 2010 15:38

 « Le peuple est fatigué et entend seulement aller voter le 23 janvier 2011, puisque  toutes les conditions liées à l’organisation des élections sont réunies ». C’est ce qu’a déclaré le 30 décembre 2010,  le rapporteur général, porte-parole de la Commission Electorale Indépendante (CEI), Rigobert Vondo.

Il l’a dit au cours d’un atelier organisé par la CEI en partenariat avec le Programme des Nations unies pour le Développement PNUD, à l’intention des représentants de la Société civile à Bangui.

Cette déclaration fait suite aux  rumeurs distillées à Bangui et dans les villes des provinces, tendant  à persuader la population sur les éventualités du report des élections groupées de janvier 2011

Selon Rigobert Vondo, « en avril et juin 2010,  la CEI a courageusement décidé du report des élections, alors qu’aujourd’hui la dernière ligne droite du processus électoral est amorcée ».

Avec la transcription des listes électorales qui est terminée, précise-t-il, celles-ci  sont prêtes à être utilisées ».

Rigobert Vondo affirme que le corps électoral est composé de 1 829 013 inscrits qui voteront dans 4548 bureaux de vote.

Au sujet du nombre des candidats à la députation, et ceux devant postuler pour la Présidence de la République, Rigobert Vondo a mentionné  que la Cour constitutionnelle dans ses arrêts, a retenu 6 candidats qui se présenteront à la présidentielle et 885 candidats pour l’élection  législative de janvier 2011.

 

NDLR : En voilà un qui prend ses désirs pour la réalité. Il cherche à masquer leur incapacité et incompétence, lui et son patron le nullissime Binguimalé par une tentative de fuite en avant. L’achèvement de la transcription des listes électorales est certes une étape très importante de la préparation des élections mais non suffisante. Bien d’autres conditions tout aussi essentielles doivent être également réunies ce qui est loin d’être le cas à ce jour. Les Centrafricains sont davantage fatigués par les turpitudes de la CEI.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique