Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 00:09

 

 

Bonne année 2012

 

RCA carte-2

 

Le Réseau des Journalistes pour les Droits de l'Homme en République Centrafricaine Contact: 70 90 92 78/ 75 20 49 36 – internewsrca@gmail.com - http://reseaudesjournalistesrca.wordpress.com  

 

L’Union africaine et l’ONU luttent contre la LRA


Bangui, 02012012 - Francisco CAETANO Caetano José Madeira, Envoyé spécial du président de la commission de l’Union africaine chargé de la coopération et d’antiterrorisme est arrivé ce lundi à Bangui dans le cadre des activités de lutte contre l’Armée de résistance du seigneur (LRA) en Centrafrique.

 

Interrogé à l’aéroport Bangui M’Poko à sa descente du représentant de l’UA, a expliqué que sa mission en Centrafrique visait à se rassurer de la coordination des différentes actions de lutte contre ce mouvement terroriste, en partenariat avec l’ONU.

 

«Avec l’arrivée des forces américaines pour la lutte contre la LRA, il a été observé que la coordination des opérations n’est pas clairement défini. C’est pourquoi cette mission de l’Union africaine vient chercher à coordonner tous les efforts pour unifier les opérations en impliquant les forces armées de tous les pays concernés, à savoir : le Sud-Soudan, la République démocratique du Congo, l’Ouganda et la République Centrafricaine», a expliqué Jean Francis Bozizé, ministre délégué à la défense.

 

Le ministre délégué à la défense, Francis Bozizé, qui a accueilli cette délégation en présence de la Représentante spéciale de l’union africaine en RCA, Hawa Ahmed Youssouf, a expliqué que cette mission vient chercher à harmoniser le chronogramme d’intervention des différents acteurs sur le terrain en vue d’une lutte contre la LRA.

 

Au cours de cette mission le représentant de l’union africaine et des Nations Unies attendus à Bangui demain, vont rencontrer les hautes autorités centrafricaines, les représentations diplomatiques impliqués dans la question de lutte contre la LRA de Joseph Kony, l’ambassade des Etats unies d’Amérique, la France, l’Union européenne et le BINUCA, en vue d’avoir une idée claire sur la coordination des actions.

 

Il est à noter que les atrocités de la RLA de Joseph Kony, dont l’Union africaine avait qualifié de groupe terroriste en novembre dernier, a occasionné plus de 2400 morts, 3400 enlevés et plus de 440 000 déplacés.

 

 

 

Obo : Une joie tourne à la tragédie


Deux personnes ont trouvé la mort le dimanche 1er janvier à Zémio dans à l’issue d’un match amical de football opposant le détachement des forces armées centrafricaines au jeunes de la ville.

 

Après la rencontre, un soldat de 2ème classe qui manifestait sa joie a par inattention appuyé sur le déclencheur de son arme et deux jeunes dont l’un âgé de 25 ans et une jeune femme âgée de 23 ans sont morts sur-le-champ.


Trois personnes ont reçu des blessures graves et ont été conduits à l’hôpital de Zemio pour des soins, a rapporté radio Zéréda.

 

La population de Zémio s’est soulevée contre ce soldat, mais la gendarmerie de Zémio est intervenue pour ramener le calme.

 

 


Berberati : Une croyance religieuse qui tue

 

Une fille âgée de 2 ans habitant au quartier Sédé à Berberati a trouvé la mort samedi dernier à l’hôpital de Berberati à cause de la résistance de ses parents à la transfusion sanguine, a rapporté ce matin radio Zoupkana.


Selon les informations recueillies auprès du Major en poste ce jour-là, Mr Mbombo, les parents de la fillette qui pratiquent la religion des Témoins de Jéhovah ont refusé la proposition du médecin de faire une perfusion sanguine à l’enfant, alors que le besoin était pressant, expliquant que leur religion n’acceptait pas cette pratique.

 

« Notre religion ne nous permet pas une telle pratique », a déclaré le père de l’enfant au major de la pédiatrie, or selon ce dernier « pour sauver l’enfant qui souffrait d’anémie, il faudrait lui faire la transfusion d’une pochette de sang ».

 

Les interventions du directeur régional Joachim Kembéti et du médecin chef de Berberati, docteur Michel Yangakola qui se sont rendus chez les parents de l’enfant pour les convaincre à changer d’avis ont été vaines et le malade a trouvé la mort.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation