Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 02:07

 

 

 

Sylvain-Ndoutingai  Ali-Fawaz.jpg

 

 

Centrafrique : Un ministre offre des matériels au Tribunal de Bangui

 

Par Pacôme Pabandji - 14/02/2012

 

Le ministre Sylvain Ndoutingaï s’est décidé à venir en aide à tous les tribunaux du pays en commençant par la maison principale à Bangui

 

Le ministre d’Etat aux finances et au budget M. Sylvain Ndoutingaï a fait don des matériels au Tribunal de grande instance de Bangui le mardi 14 février 2012. Il était représenté à la cérémonie de remise de ces dons par M. Ali Hassan Fawaz.

 

Selon M. Fawaz, le ministre Ndoutingaï, justifie ce geste par le fait que lors d’une de ses visites au Tribunal de grande instance de Bimbo, il s’est rendu à l’évidence que le personnel de ladite institution n’utilisait que des vieux matériels. C’est ainsi qu’il s’est décidé à venir en aide à tous les tribunaux du pays en commençant par la maison principale à Bangui.

 

D’après lui, après la cérémonie de Bouar s’en suivront d’autres car certains tribunaux des provinces bénéficieront aussi de ces dons y compris Berberati où M. Ndoutingaï est élu député. Les dons sont composés de 40 ventilateurs, de 108 pots de peinture ainsi qu’une somme de 400.000 F CFA.

 

Ces dons témoignent du prix que le ministre d’Etat attache aux différentes institutions de la République centrafricaine quand bien même, certaines ne sont pas sous sa juridiction. On sait qu’après réception de ces dons, le Tribunal de grande instance de Bangui affichera une belle image car, la simple vue actuelle de la maison qui abrite cette institution témoigne du grand besoin des peintures et autres.

 

NDLR : C’est franchement écoeurant ! Un commerçant libanais qui représente un ministre d’Etat qui prétend faire don de pots de peinture et de ventilateurs aux tribunaux de la RCA parce qu’ils seraient très démunis et les murs des bâtisses défraîchis ne peut qu’interpeller. Existe-t-il encore un état dans ce pays qui s’appelle République centrafricaine ? C’est un scandale qui n’a pas de nom.

Que des commerçants libanais de la place puissent se permettre ouvertement de telle outrecuidance donne une idée de la déliquescence de la situation actuelle du pays où le degré de corruption a atteint des sommets plus que préoccupants.

Contrairement à ce qu’on nous annonce, tout porte bien à croire que le véritable donateur de ces pots de peinture et autres ventilateurs et enveloppe, n’est sans doute autre que le « généreux » commerçant libanais et non Sylvain Ndoutingaï qu’il a seulement représenté.  Peut-t-il  faire preuve d’autant de générosité sans une quelconque contrepartie. On a ici la preuve du haut niveau de corruption de ce régime.

Tout aussi grave, au tribunal de Bangui lors de ces prétendus, selon nos informations, on aurait particulièrement ciblé les ressortissants de la Mambéré-Kadéi, préfecture dont le ministre résident et député n’est autre que le même Sylvain Ndoutingaï. Les corrupteurs n’hésitent même plus à s’afficher ouvertement au grand jour pour confondre ce qu’ils corrompent. Il n’y a plus de barrière ni limites. On aura tout vu avec ce régime Bozizé Yangouvonda.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique