Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 17:01

 

 

Binoua-2.jpg

 

 

COMMUNIQUE GOUVERNEMENTAL

 

Le gouvernement de la république informe l’opinion nationale et internationale que suite aux attaques perpétrées depuis la semaine dernière dans les localités de NDELE, BAMINGUI et BRIA par une faction de l’UFDR menée par Michel Djotodia, les forces armées centrafricaines conformément à leurs missions ont lancé plusieurs opérations militaires autour des localités attaquées en vue de leur reconquête. Il précise, que contrairement à ce qui est affirmé, les agresseurs ne contrôlent pas le nord du pays mais se sont positionnés dans ces localités suite à un repli stratégique de nos forces préalablement établies sur le terrain. Le gouvernement de la république informe que l’offensive militaire menées par nos forces coalisées avec l’armée tchadienne en vertu des accords militaires qui lient le Centrafrique et le Tchad a effectivement permis d’amorcer la reconquête et le contrôle des zones attaquées.

 

Le gouvernement de la république, informe l’opinion nationale et internationale qu’en date du 17 novembre 2012 dans la ville de Gordil sur initiative du Président de la République, chef de l’Etat, une équipe de BINUCA de la MICOPAX des FACA a rencontré Monsieur Michel NDOTODIA pour dialoguer avec lui, ce dernier s’était engagé à respecter les accords de Libreville. Grande est donc la surprise du chef de l’Etat.

 

Une fois de plus, le gouvernement relève pour le dénoncer ardemment un projet machiavélique de conquête du pouvoir aux antipodes des aspirations du peuple centrafricain, par des aventuriers déboussolées et barbares. Il rappelle que les raisons invoquées par les rebelles pour justifier leur agression contre la république sont fallacieuses. Car le DDR et le Dialogue politique indexés par eux s’inscrivent respectivement dans des processus qui suivent normalement leur cours sous la houlette du gouvernement et sous l’impulsion du président de la république, avec l’appui de la Cemac et de la communauté internationale. Toutes les forces vives de la nation indignées ne peuvent que se lever de toute leur force pour s’interposer à cette tentative de coup de force orchestrée par Michel Djotodia , chef autoproclamé d’une coalition imaginaire. Le gouvernement de la république se félicite de la condamnation ferme par l’UNION AFRICAINE des agressions de l’UFDR et invite la communauté internationale à continuer à accompagner le peuple centrafricain sous l’impulsion du président la république, vers sa marche inexorable pour la paix et le développement.

 

Le gouvernement prend à témoin la communauté internationale et l’interpelle sur la régression et la barbarie de telle attaques qui interviennent dans un contexte ou le pays vient de célébrer la fête nationale dans un esprit de cohésion sur les actions de développement orientées vers les préfectures dans le cadre de la politique de la décentralisation, à l’exemple des actions menées dans les villes de Bouar et Bossangoa.

 

Le gouvernement de la république rappelle du reste qu’en dépit de ces attaques qui sont le fait des ennemis de la nation agissant sans succès de longue date, que l’UFDR comme la CPJP restent fidèles aux accords de paix de Libreville qui ouvrent des perspectives irréversibles de pacification du pays. Ces attaques dont le peuple centrafricain n’a pas manqué de percevoir le caractère génocidaire ne constituent que des actes de diversions désespérés qui ne sauraient empêcher le gouvernement de la république de poursuivre l’oeuvre de reconstruction nationale entamée depuis le sursaut patriotique du 15 mars 2003.

 

Pour le Gouvernement

 

Le Ministre de l’Administration

du Territoire et de la Décentralisation

 

Josué BINOUA 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Communiqués