Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 16:23

 

 

Binguis

 

 

 

COMMISSION NATIONALE INDEPENDANTE

 

Bangui, le 27 octobre 2010

 

NOTE

A la Haute Attention de son Excellence

Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement

 

-BANGUI –

 

Objet : Ouverture des candidatures aux

élections présidentielles et législatives

 

Monsieur le Premier Ministre,

J’ai l’honneur de porter à votre haute attention que la date d’ouverture des candidatures aux élections présidentielles et législatives est fixée au 28 octobre 2010.

Compte tenu des Décrets n° 10.285 et 10.286 du 20 octobre , rapportant les dispositions des décrets n° 10.049 et 10.097 des 2 et 25 mars 2010 portant découpage électoral, la CEI se trouve dans une situation de vide juridique d’autant plus que les deux Décrets précités ont été pris en application des dispositions du Code électoral de 2009 qui avait abrogé de facto la loi portant Code électoral de 2004.

Cependant, dans l’intérêt supérieur de la Nation centrafricaine et en attendant le nouveau Décret de découpage, la CEI souhaite procéder le jeudi 28 octobre 2010 à l’ouverture des candidatures sur la base du Décret de découpage ayant servi aux élections présidentielles et législatives de 2005, bien qu’inexistant.

Telle est substance de la présente note que je soumets à votre haute attention.

 

Le Président de la Commission Nationale Indépendante

 

Révérend Pasteur Joseph BINGUIMALE

 

 

NDLR : Quelle pantalonnade ! Avec cette note, le vrai faux pasteur Binguimalé a atteint les sommets du ridicule et de la bouffonnerie. Son départ de la CEI est désormais une impérieuse nécessité. Voilà ce que c’est que d’aller chercher parmi d’anciens chauffeurs d’ambassade pour en faire un président de commission électorale. On finit par se demander entre Bozizé et Binguimalé, lequel détient la palme d’or de la bouffonnerie et de l’incompétence.

Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement Fidèle Ngouandjika vient de donner lecture sur radio Centrafrique d'un décret daté du 27 octobre qui rapporte celui qui a fait de Sido une sous-préfecture et un autre portant découpage des circonscriptions aux législatives qui reprend purement et simplement le décret de 2004 qui a permis les élections législatives de 2005. C'est clair ! Bozizé refuse de se conformer à l'arrêt du Conseil d'Etat dont il a traité les membres d'être des criminels. Il décide donc de faire ce qu'il veut sachant bien qu'il bloque ainsi de nouveau la tenue des élections car l'opposition ne pourra jamais accepter ses caprices.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique