Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 00:47

C-lestin-Leroy-Gaombalet.jpg

En décidant de dénoncer, il y a un peu plus d’un mois, la gestion scabreuse de l’Assemblée nationale et de tenir pour personnellement responsable son Président, j’avais certes pour objectif l’information du public, mais je nourrissais surtout l’espoir secret que cette démarche pût produire en lui le déclic du redressement pour sauver ce qui peut encore l’être dans cette institution dont l’honorabilité et le rang ne laissent aucune place à l’amateurisme.

Mal m’en a pris puisque c’est dans le même temps que le Président de l’Assemblée va prendre un arrêté (voir copie) pour allouer des indemnités à une catégorie du personnel, à l’exclusion de certains autres dont l’appartenance ethnique ou politique supposée ne fait pas bon ménage au palais du peuple, creuset de l’unité nationale.

Un petit calcul rapide effectué sur la base d’une personne par catégorie porte le total de ces indemnités à 3.730.000 F CFA le mois et à 44.760.000 F CFA l’année. Où a-t-il trouvé soudainement cet argent? N'est-ce pas cet argent que pendant cinq ans il s'est refusé à mettre à la disposition des structures parlementaires pour travailler ou pour financer les missions de certains députés?

Pourquoi c’est seulement maintenant que cette allocation est décidée pour une partie du personnel et pas depuis 2005 et pour tous ? Brimade ou méchanceté, qu’est-ce qui peut justifier une telle discrimination ?

A certains égards, cette situation n’est pas sans rappeler la fable du riche laboureur qui, sentant….prochaine, réunit ses enfants non pas pour leur parler sans témoin mais pour leur partager le butin généré par la gestion patrimoniale de l’institution. Qui dit mieux ?

S’agissant des voitures de commandement ; le Président de l’Assemblée nationale s’est fait payer une 3ème (dernière née dans le haut de gamme de la firme nipponne) en cinq ans, sans qu’on sache ce qu’il est advenu des deux premières mais dont on prétend « qu’elles sont en panne ». Quelles sont ces pannes qu'on ne peut réparer? Ce qui est sûr, c’est qu’au moment d’écrire ces lignes, elles n’ont pas encore réintégré le parc auto des épaves de l’Assemblée nationale.

En l’état actuel des choses, on est plus en droit de s’interroger légitimement sur le poids de l’héritage qui sera légué à la prochaine législature d’ici la fin de la présente et dont le contribuable centrafricain, une fois de plus, fera seul les frais. Hélas !

Christophe NDOUBA

Député de Paoua 2




ASSEMBLEE NATIONALE                                REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

                                                                                             Unité - Dignité - Travail

PRESIDENCE  

 

 

QUESTURE

 

 

A R R E T E  N° 002 / 2010

 

 

FIXANT LES MONTANTS DE LA DOTATION MENSUELLE DE LOGEMENT ET DE SUJETION DE L'ASSEMBLEE NATIONALE

 

LE PRESIDENT DE L'ASSEMBLEE NATIONALE

 

Vu La Constitution du 27 décembre 2004 :

Vu La Loi Organique n° 97.011 du 04 juillet 1997, relative à l'Assemblée Nationale :

Vu La Loi na 09.017 du 31 décembre 2009 arrêtant le budget de la République Centrafricaine pour l'exercice 2010 ;

Vu Le Règlement Intérieur de l'.Assemblée nationale approuvé par la Cour Constitutionnelle en date du 14 février 2006 ;

Vu Le procès verbal na 015 du \0 Juin 2005 relatif à l'élection du Président de l’Assemblée Nationale;

 

ARRETE

 

Art 1er : Les montants de la dotation mensuelle de Logement et de Sujétion alloués aux Cadres et Agents de l'Assemblée Nationale sont fixés comme suit:

 

 

1 - CADRES AGENTS


FONCTION

MONTANT MENSUEL SUJETION

MONTANT MENSUEL LOGEMENT

 

1

Directeur de Cabinet

250000

225 000

2

Secrétaire Général

250 000

225 000

3

Chef de Cabinet

225 000

200 000

4

Conseillers

220 000

200 000

5

Chargés de Mission

220 000

200 000

6

Assistant/SG

200 000

180 000

7

Directeurs Généraux

200 000

180 000

8

Directeurs

170 000

150 000

9

Directeur Adjt Sécurité

120 000

70 000

10

Chefs de Service

100 000

70 000

11

Chauffeur de commandement PAN

100 000

70 000

12

Rédacteurs

50 000

20 000

13

Chefs de Bureau

40 000

30 000

14

Agents cabinet PAN

25 000

30 000

15

Plantons cabinet PAN

20 000

25 000

16

Chauffeurs (Cabinet, Bureau)          

20 000

20 000

17

Agents Adm

30 000

 

18

Chauffeurs Adm

25 000

 

19

Filles de salle /Manœuvres

20 000

 

 

 

Art 2 : Le présent arrêté qui abroge toutes dispositions antérieures contraires el qui prend effet à compter du 1er janvier 2010, sera enregistré et communiqué partout où besoin sera.

 

Fait à Bangui, le 08 janvier 2010

Le Président de l’Assemblée Nationale

 

Célestin Leroy GAOMBALET


Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation