Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 03:31

 

 

Bozizé KNK

 

 

Radio Ndéké Luka Samedi, 12 Mars 2011 15:04

Le président du Haut Conseil de la Communication (HCC) Pierre Sammy Mackfoy, a retrouvé son sourire ce samedi 12 mars 2011, après le tirage au sort du passage des candidats admis au second tour des législatives en Centrafrique prévue pour le 27 mars prochain. La séance s’est déroulée dans la salle de conférence de la Primature à Bangui en présence de cinq partis politiques sur 25 officiellement invités par le HCC.

Ce tirage au sort qui donne à chaque parti 10 minutes à la radio et 15 à la télévision nationale, se tient quelques jours, après qu’il ait été reporté une première fois faute de représentants de la majorité présidentielle. L’opposition pour sa part, conteste toujours la tenue du second tour de ces législatives et maintient son mot d’ordre de boycott du scrutin.

Interrogé par Radio Ndeke Luka, la président du HCC qui se dit content de voir les centrafricains prendre en mains leur responsabilité civile, indique que l’exercice revêt une importance capitale pour éviter tout désagrément lors du passage de ces futurs députés dans les stations publiques.

Sammy Mackfoy, déclare que même si un seul représentant d’un candidat s’est présenté, le HCC fera toujours son travail et n’attendra personne. Il conclut qu’il appartient à chaque parti de remplir ou non sa tranche. Une allusion faite par le au retrait de l’opposition de la course.

De l’avis de ces opposants constitués surtout des 3 candidats malheureux  sur 4 à la présidentielle dont l’ex-président Ange Félix Patassé, le président sortant François Bozizé et ses alliés ont pratiqué un hold-up électoral pour remporter dès le premier tour une victoire écrasante : 64,37% des voix à la présidentielle avec 26 députés sur 105.

 

NDLR : En réalité, ce second tour des législatives ne présente plus aucun intérêt ni un quelconque enjeu. Non seulement tous les partis et candidats de l’opposition ont retiré leurs candidats admis au second tour mais même un parti de la majorité présidentielle comme le PSD, pourtant signataire de l’Accord politique électoral avec le KNK mais s’étant senti floué, vient d’annoncer également le retrait de ses quatre candidats dont son président Enoch Derant Lakoué lui-même dans le 3ème arrondissement de Bangui, admis au second. C’est donc un second tour dévalué et réduit en peau de chagrin qui va peut-être avoir lieu le 27 mars. Tout le monde a compris que c’est Bozizé et son KNK qui vont encore magouiller pour parvenir à atteindre leur objectif de 100 députés sur 105 sièges dans la nouvelle assemblée nationale, ce qui est franchement surréaliste et d’une indécence invraisemblable, surtout avec l’entrée dans cette chambre parlementaire des deux femmes de Bozizé, ses enfants, sa sœur et autres neveux et cousins. Du jamais vu dans le monde… !!!

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique