Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 02:55

 

 

Baba laddé signe l'accorde Bangui

 

L’incapacité des autorités politiques et militaires centrafricaines à mettre fin à la présence et aux activités de Baba LADDE et ses hommes sur le territoire centrafricain devient de plus en plus insupportable. Contrairement à l’autre bandit et criminel Joseph KONY de la LRA pour qui le territoire centrafricain est également un sanctuaire, Baba LADDE et ses hommes ne se contentent pas seulement de s’illustrer par des pillages et autres exactions sur les populations rurales dans les zones qu’ils écument, mais ce chef rebelle tchadien qui prétend combattre le pouvoir du président Idriss DEBY ITNO s’amuse et s’autorise à distribuer des brevets de respectabilité et de considération à tel ou tel leader de l’opposition démocratique centrafricaine.

 

C’est ce qu’il vient encore de faire dans un communiqué de presse publié par un célèbre blogueur tchadien qui a pris faits et cause pour lui. Baba LADDE s’en prend notamment au Directeur de Publication de Centrafrique-Presse en ces termes : « Nous souhaitons dire à Prosper N'douba qu'il ferait mieux de faire son travail d'enquête au lieu de nous insulter. Jamais aucune preuve n'a été dévoilée fournissant la preuve que le FPR a pillé qui que ce soit. Et nous lui répétons que nous ne connaissons pas Thomas Dietrich. Il faut savoir que Prosper N'douba était un soutien aux dictateurs Laurent Gbagbo et Mouammar Kadhafi. Surement apprécie-t-il aussi Bachar al-Assad. »

 

Toujours dans le même communiqué, il prétend que « Concernant la RCA, nous redisons que nous n'avons rien à voir avec les bandits qui terrorisent les populations civiles » comme il l’avait déjà fait la semaine dernière à l’Agence France Presse suite aux accusations dont il a fait l’objet suite à l’attaque  lundi de la semaine dernière d'un convoi par des coupeurs de route qui a fait trois morts au village Libi entre Damara (70 km nord de Bangui) et Sibut (100 km nord Bangui).

 

La presse centrafricaine autant que l’opposition démocratique, n’a aucune grâce à ses yeux. Elle est ainsi traitée dans le même communiqué : « La presse centrafricaine comme l'opposition "démocratique" centrafricaine (comme le MLPC de Martin Ziguélé) ne sont que les perroquets des dictateurs Tchadiens et Centrafricains. Seule Marie-Reine Hassen est convenable dans cette classe politique. »

 

 En quelle qualité et en vertu de quoi lui qui est un étranger se permet-il d’exprimer des jugements de valeur sur la presse et l’opposition politique centrafricaines ?

 

La seule chance de Baba LADDE est qu’il a en face de lui des dirigeants centrafricains qui en sont réduits à espérer, comme BOZIZE l’a déclaré dans son allocution de la veille des festivités du 1er décembre, que les peuls qu’il prétend défendre « finiront par se retourner contre lui » car pour le chef de l’Etat centrafricain, Baba LADDE n’est qu’un « escroc et  voleur de bétail ».

 

Selon des informations dignes de foi, au lieu d’aller capturer Baba LADDE qui ne cesse de narguer tout le monde et dont elles connaissent bien le quartier général puisque Paulin POMODIMO s’y est déjà rendu à plusieurs reprises discuter avec ce monsieur, les autorités politico-militaires de Bangui choisissent plutôt de déployer des blindés à Nguérengou (32 km de la capitale) sur l’axe Bangui-Damara dans le but d’en découdre avec des hommes armés dont elle supposent qu’ils seraient des éléments de la rébellion de Baba LADDE et dont la présence aurait été signalée dans les environs de la localité de Pata (50 km de Bangui) sur le même axe routier.

 

Que craignent les autorités de Bangui ? On ne peut imaginer que Baba LADDE cherche à s’emparer du pouvoir à Bangui afin de mieux se retourner contre celui d’Idriss DEBY à N’djaména. Si les hommes armés dont la présence est signalée tantôt autour de Bambari, tantôt à Bozoum, tantôt à Sibut et Damara qui saccagé les fermes et emporté les bœufs du Premier Ministre Faustin TOUADERA et du Pr Nestor NALI, et maintenant signalés à Pata - donc s’approchant de plus en plus vers Bangui - ne sont pas les éléments de Baba LADDE, qui sont-t-ils ? Que cherchent-ils ? La question se pose donc avec acuité et les prochains jours nous situeront.

 

Rédaction C.A.P

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers