Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 janvier 2011 1 31 /01 /janvier /2011 00:52

 

 

logo-Radio-France-Internationale.jpg 

 

Ouandet.jpg

 

 

En Centrafrique la Commission électorale n’est toujours pas en mesure de donner une date pour la publication des résultats globaux de la présidentielle et des législatives de dimanche dernier. Elle poursuivait la publication des résultats partiels qui  ne permettent de dégager des tendances claires en faveur d’un des cinq candidats à la présidentielle. En quatre jours la commission a traité moins de 20 % des procès-verbaux tandis que les candidats de l’opposition et l’indépendant Ange Félix Patassé dénoncent des fraudes et se sont retirés du processus de traitement des PV. Ils protestent aussi contre les agissements de la garde présidentielle qui persécuterait l’équipe d’un candidat aux législatives dans la ville de Carnot dans l’Ouest du pays.

« A Bangui, la radio Ndéké Luka créée par la Fondation suisse Hirondelle il y a 10 ans compte 32 journalistes et techniciens qui suivent de près l’évolution du processus électoral et cela ne plait pas à tout le monde.

Les rédacteurs en chef commandent des sujets aux treize correspondants en province, tous sur le pont la radio Ndéké Luka a bouleversé sa grille pour les élections (éditions spéciales, invités, débats) elle a d’ailleurs réparti équitablement le temps de parole entre les candidats mais il n’empêche, cette radio indépendante reçoit parfois des menaces de mort ;  Martin Faye Directeur de la station : « Il s’agit du général Jules Bernard Ouandé, ministre de la sécurité qui, à la veille de ces élections, a téléphoné et on a mis le haut-parleur et tous les agents l’ont entendu dire : « A partir de lundi vous avez intérêt à passer la nuit dans les locaux de la radio car si vous êtes dans les quartiers on sortira vos cadavres à 4h du matin »

Bangui, Nicolas Champeaux (RFI) édition de 6h 30 TU du 30 janvier 2011

 

NDLR : Comme les autres ministres voyou du gouvernement Bozizé tels que Thierry Maléyombo et Aurélien Simplice Zingas qui n’ont pas hésité à brandir leurs pistolets pour menacer des citoyens pendant ces élections, l’impunité dont continuent de jouir ces ministres délinquants et en particulier ce général d’opérette qui manifestement est un déséquilibré mental, est un scandale.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique