Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 04:39

 

 

 

Parfait Anicet Mbay Bouar

 

 

C'est un véritable scandale de savoir que l’auteur et le coupable dans cette sale affaire, non seulement s’est engraissé avec l’argent d’une filière devant profiter aux paysans de toute une région du pays mais continue de bénéficier d’une insupportable impunité et protection de son complice BOZIZE. De quoi s’agit-il ?


Anicet Parfait MBAY a signé depuis le 12 avril 2006 lorsqu’il fut ministre de l’agriculture, un protocole d’accord au sujet de la CETAC avec la société Meerapfel Söhne AG et a touché une coquette commission qu’il a dû bouffer tout seul mais l’accord en question n'a jamais été appliqué jusqu’à ce jour. Là où se situe le scandale, c’est que lorsqu'ils ont voulu modifier quelques articles du protocole d’accord léonin, la partie française a refusé et le CIRDI a été saisi.  En fin de compte, la RCA a été condamnée à payer plusieurs milliards de francs CFA (on parle d’une somme de 5 milliards). Est-il nécessaire de rappeler l'importance économique et sociale de la culture du tabac dans la région de la Mambéré-Kadéi ?

 

Une telle situation qui, dans un pays normal, devrait valoir à celui qui a signé le protocole au nom du gouvernement centrafricain, à savoir notre actuel second Vice-Premier Ministre chargé des affaires étrangères, de l’intégration africaine, de la Francophonie et des Centrafricains de l’étranger, devrait valoir tout simplement au sieur Parfait MBAY qui empoché au passage une rondelette somme d’argent en dessous de table, d’être renvoyé du gouvernement voire poursuivi ensuite en justice mais...nous sommes en bozizie où c’est l’impunité qui est la règle.

 

Il a plutôt bénéficié des interventions occultes et les fraudes électorales massives passées et à venir dans la Lobaye qu’il a orchestrées au profit de BOZIZE en tant que ministre résident de cette préfecture, ont fait le reste et fait changer d'avis à celui-ci quant à l’éventualité d’engager des poursuites judiciaires contre lui. Selon nos informations, lors des séances du conseil des ministres, seul NDOUTINGAÏ s’en prenait à MBAY en lui lançant des piques sans que ce dernier ne daigne répondre ni chercher le moins du monde à se défendre dans ce sale dossier. Il y a en qui s'engraissent avec voracité au détriment des paysans de toute une région tout en vendant leur pays par-dessus le marché. Et on dira encore que Prosper N’DOUBA est jaloux et nourrit de la haine contre MBAY. Outre son passif dans le pillage en règle de la trésorerie du GTC et du BARC, qu’est-ce que Parfait MBAY a concrètement apporté à ce pays sinon que de l’avoir plutôt ruiné et fait condamner à payer des milliards.

 

Depuis la fermeture de la CETAC, les paysans des localités de Gamboula, Sosso Nakombo-Dédé-Mokouba et autres, végètent et cette région s'étiole en l'absence d'une activité économique qui était pourtant naguère une grande pourvoyeuse de substantielles ressources pour eux. Pour le moment, il n'y a pas d'autre alternative à la reprise des activités de la CETAC, sauf à programmer l'anéantissement total d'une partie des populations de l'ouest du pays.

 

La Rédaction

 

 

 

 

CETAC-Protocole-d-accord-copie-1.JPG CETAC-1-copie-2.JPGCETAC-2.JPGCETAC-3.JPGCETAC 4CETAC-5-.JPGCETAC-fin--copie-1.JPG

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique