Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 23:44

 

 

 

 

fric en CFA

 

Airfrance_.jpg

 

Bangui, 20 oct (C.A.P) - Fin septembre dernier, pour cause du refus initial d’octroi de visa par les autorités américaines au ministre d’Etat des finances et du Budget Sylvain NDOUTINGAÏ, dont on apprend en passant qu'il vient de passer par décret colonel plein,  celui-ci et son imposante délégation constituée entre autres de deux dames ministres qui s’était solidarisée avec lui, n’avaient pu poursuivre leur mission jusqu’à Washington où ils devraient prendre part aux assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale et ont dû rebrousser chemin.

Selon des informations crédibles de sources concordantes dans les cabinets des ministres concernés et auprès de l’agence Air France de Bangui ayant requis l’anonymat, dès leur retour au bercail, les ministres membres de ladite délégation restée coincée à Paris, se sont dépêchés d’exiger d’Air France le remboursement à leur profit de leur titre de transport aller-retour inutilisé sur le tronçon Paris-Washington.

Il leur a été répondu que ces titres de transport ont été achetés non par les ministres concernés mais par le trésor centrafricain et qu’Air France remboursera le tout au trésor. Lorsque le ministre d’Etat NDOUTINGAÏ a cru devoir  intervenir avec insistance auprès d’Air France, on lui a fait comprendre que s’il voulait que ces billets soient remboursés à quelqu’un d’autre qu’au trésor centrafricain, il n’avait qu’à le demander par écrit. Ayant senti le piège, le ministre d’Etat, aux dernières nouvelles, n’avait toujours pas adressé à Air France sa requête écrite.  

Parti initialement de Bangui après avoir délesté le trésor de la bagatelle de 80 millions de F CFA de caisse d’avance, on ignore pour le moment si le célèbre chef de délégation de cette mission a déjà reversé au trésor le reliquat de cette enveloppe. Cette affaire de remboursement des titres de transport non utilisés vient encore mettre le doigt sur cette affaire de 80 millions de F CFA de caisse d’avance qui elle vient aussi mettre l’accent sur les mécanismes de prédation et d’évaporation financière au trésor national par les dignitaires du régime BOZIZE.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique