Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 00:35

 

 

Touad-ra-A-F.jpg

 

La sécurité au centre des débats

Radio Ndéké Luka Samedi, 25 Décembre 2010 13:36

La phase de vérification des ex combattants dans le processus du Désarmement Démobilisation et Réinsertion (DDR) s’est achevée dans le nord-ouest malgré quelques réticences de certains groupes rebelles qui tarde à rejoindre le processus de la paix.

Cette déclaration a été faite vendredi par Faustin Archange Touadéra, premier ministre centrafricain au cours d’une conférence de presse tenue  à Bangui, sur le bilan du quinquennat du règne du Président François Bozizé.

Selon le premier ministre, cette situation « retarde le lancement du même processus dans le nord-est qui, affirme-t-il, sera bientôt améliorée ». Il a ajouté que sur le plan sécuritaire, « qui est un secteur clé, des reformes apportées suivent leurs cours pour la pacification du pays ».

Faustin Archange Touadéra a reconnu que les forces de défense du pays sont peu formées et moins équipées, ce qui entraine de régulières incursions rebelles.

Il a précisé que le cas de la rébellion de l’Armée de Résistance pour le Seigneur, qui, depuis 2008, pille, tue et déporte la population dans le nord-est en est un exemple illustrateur. Toutefois conclut-il, le gouvernement s’emploiera à tout mettre en œuvre pour restaurer la paix sur l’ensemble du pays.

 

NDLR : Tous ces propos du Premier Ministre centrafricain sur la sécurité du pays sonnent faux. Ce monsieur a jusqu’ici été tenu à l’écart de ces questions de sécurité dont Bozizé et son fils Francis ont toujours fait leur chasse gardée exclusive. Touadéra n’y connaît donc rien et il en a toujours été ainsi. Pourquoi subitement c’est lui qui monte aujourd’hui au créneau pour gloser sur les problèmes de sécurité. Cela fait très bizarre et ôte tout crédit à ses affirmations. En tout état de cause, ce n’est pas en quinze jours que ces questions de DDR et de sécurité seront résolues pour permettre la tenue des élections dans de bonnes conditions le 23 janvier 2011 comme prévue.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique