Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 02:37

 

 

 

Elie-Oueifio.JPG

Elie OUEFIO

 

 

La rédaction publie ci-dessous le fac simile d’une autorisation de port d’arme telle qu’en délivrait alors à tour de bras le ministre de l’Administration du Territoire, le sieur Elie OUEFIO nommé depuis lors ambassadeur à Kinshasa mais qui traîne à Bangui, à la clientèle politique du KNK et de la bozizie. Il s’agit ici en l’occurrence de celle qu’il a délivrée à Abakar PIKO, celui-là même que BOZIZE avait cru devoir nommer ensuite Préfet de la Lobaye après qu’il ait longtemps fait le griot sur les antennes de Radio Centrafrique en s’illustrant comme un boziziste patenté avec la tristement célèbre et décriée chronique « Yé so é lingbi ti hinga ».

 

Mais très rapidement, un décret muet l’a limogé de la fonction de Préfet en raison des nombreux vols de bétail auxquels l’intéressé se livrait à Mbaiki. Revenu à Bangui sur la pointe des pieds, Abakar PIKO a repris tranquillement comme si de rien n’était, sa place autour du micro de Radio Centrafrique pour continuer le sale boulot de griot en distillant la haine et pour éructer sa bile avec sa chronique de lynchage des opposants.


Avec l’arrivée au gouvernement de Christophe GAZAM BETTY comme ministre de la communication, Abakar PIKO et son protecteur et complice David GBANGA ont beaucoup de mal à réaliser que désormais, plus rien ne sera plus comme avant et continuent à mener un combat d’arrière-garde avec le soutien des éléments de la garde présidentielle de BOZIZE en faction devant l’entrée de la maison de la radio.

 

La Rédaction

 


 

port-d-arme-Abakar-Piko-1.JPGport-d-arme-Abakar-Piko-2.JPG

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers