Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 02:15

 

 

Bozizé toudjoubé

 

 

Le Président de la République, François Bozizé demande à la CEI la réouverture du dépôt de candidature des retardataires

18 Novembre 2010

Cette décision politique a été prise à l’occasion de la rencontre du Président François Bozizé avec les forces vives de la nation pour faire le point du blocage sur processus électoral, lundi 15 novembre 2010, à Bangui.

Le Président François Bozizé a souligné que c’est depuis une année que l’opposition démocratique ne veut pas déposer sa candidature. Le mal est que l’opposition exerce une pression énorme sur le Président de la CEI qui ne connaît rien dans la politique.

« Vous avez fait trop du mal au pays, la flamme du ciel s’abattra sur vous, tôt ou tard », a déclaré le Président François Bozizé.

Le Président François Bozizé a invité l’opposition centrafricaine à respecter la Constitution de la République Centrafrique et le Code Electoral qui dans son article 47 stipule que « le dossier de candidature doit être déposé, pour enregistrement, par le candidat ou son mandataire : trente jours au plus tard avant l’ouverture des campagnes pour les élections présidentielles ; trente jours au plus tard avant l’ouverture des campagnes pour les élections législatives, régionales ou municipales.

Le dossier est enregistré dès réception et il est donné récépissé provisoire comportant un numéro d’ordre. Un récépissé définitif est délivré dans les huit jours, après vérification de la régularité de la candidature.

La CEI, saisie d’une décision de justice, constate l’inéligibilité du candidat et fait procéder au reclassement des candidats de la liste concernée.

Un exemplaire de la liste de candidatures est ensuite affiché ».

S’adressant aux ambassadeurs en poste à Bangui, le Président François Bozizé a déclaré que « vous êtes accrédités auprès du Président de la République et non auprès de l’opposition centrafricaine. »

« Si vous avez été envoyé par votre pays pour traiter avec l’opposition centrafricaine, dites-le clairement et nous saurons prendre les mesures qui s’imposent », a fait observer le Président François Bozizé.

Le Président François Bozizé a rappelé aux ambassadeurs le contenu des termes de leurs missions auprès du gouvernement centrafricain.

Il convient de rappeler que la compression de la date de dépôt de candidature, semble être à la base d’un blocage ayant entraîné le refus de certains partis politique de déposer les candidatures de leurs membres dans les délais fixés par l’accord du 10 Août 2010.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique