Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 juillet 2010 5 30 /07 /juillet /2010 00:50

 

 

Bozizé pdt

 

 

Bangui, 30 juil 2010 (C.A.P) - Le 15ème sommet de l’union Africaine s’est achevé mardi dernier à Kampala. L’illégitime et hors la loi François Bozizé qui s’était rendu en Ouganda pour son ouverture n’a pas jugé opportun de rester à Kampala jusqu’au bout pour assister à la clôture du sommet. Il a en effet choisi d’abréger sa présence sur le sol ougandais pour rentrer précipitamment à Bangui.

La raison en est que des informations dont la crédibilité n’était pas sujette à caution avaient fait état du projet et de l’imminence d’un coup de force contre le pouvoir illégal et illégitime de Bozizé. Il s’agissait précisément d’une attaque armée par on ne sait quel mouvement, qui devrait avoir lieu pour prendre le contrôle du port pétrolier de Kolongo situé au bord du fleuve Oubangui dans le sud ouest de Bangui.

Parti de Bangui le dimanche 25 juillet à Kampala, Bozizé qui a dû sans doute avoir eu vent de ce projet de coup de force, a dû décider d’écourter son séjour pour regagner le bercail dès le lendemain, c'est-à-dire lundi 26 juillet. Il aura passé en tout et pour tout moins de vingt quatre heures sur le sol ougandais.

Toujours selon nos informations d’une source digne de foi, à peine rentré dans la capitale, un autre incident s’est encore déroulé près de la résidence de Bozizé. En effet, dans la nuit du lundi 26 au mardi 27 juillet, une banale et sombre histoire de conquête féminine a opposé à sa résidence de Sassara au pk 12 de la sortie nord de Bangui, plusieurs éléments de sa garde rapprochée. Des tirs de Kalachnikov ont même été échangés faisant un blessé parmi les protagonistes.  

Après la récente attaque sur la ville de Birao par les éléments de la CPJP, certains observateurs avaient cru que Bozizé ne se rendrait pas à N’djaména pour le sommet de la CEN-SAD qui devait s’y dérouler. Il s’y était néanmoins rendu sans doute et surtout dans l’espoir d’y rencontrer Idriss Déby qui à Paris dernièrement, en marge des festivités du 14 juillet, avait refusé de le recevoir à son hôtel, son entourage ayant répondu à Bozizé que celui-ci dormait profondément, une véritable humiliation que Bozizé a dû prendre dans les dents sans broncher.  

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique