Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 17:05

 

 

 

 

Bemba-Gombo.jpg

 

(Belga) mardi 1 mai 2012 à 12h53

Une Centrafricaine de 30 ans, premier témoin des représentants légaux des victimes dans le procès pour crimes contre l'humanité de l'ancien vice-président de RDC Jean-Pierre Bemba, a raconté mardi devant la Cour pénale internationale (CPI) comment sa ville, Mogumba, avait été prise par des soldats congolais.

Le témoin, qui a survécu à "l'invasion" de sa ville, a décrit mardi comment "des militaires venus de l'autre côté" du fleuve Oubangui, soit de République démocratique du Congo (RDC), étaient arrivés à Mongoumba avec l'ordre de "tirer sur tout le monde en n'épargnant personne". Les représentants des victimes ont l'intention d'appeler, au total, deux personnes à la barre pour témoigner des viols, pillages et meurtres que la milice du Mouvement de libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba, 49 ans, aurait commis entre octobre 2002 et mars 2003 en Centrafrique.

2287 victimes autorisées à participer à la procédure

La milice du MLC était venue en République centrafricaine pour soutenir les troupes du président Ange-Félix Patassé, en butte à une rébellion menée par le général François Bozizé. La CPI a autorisé 2287 victimes à participer à la procédure contre M. Bemba, un chiffre record. Cent vingt-neuf victimes avaient été autorisées à participer à la procédure contre l'ancien chef de milice congolais Thomas Lubanga, reconnu coupable de crimes de guerre le 14 mars dans le premier jugement émis par la CPI. L'accusation avait terminé le 21 mars la présentation de ses éléments de preuve contre M. Bemba, dont le procès s'était ouvert le 22 novembre 2010.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers