Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 03:22


urne.jpg

 

APA - Bangui (Centrafrique) mercredi 3 mars 2010 - Les cinq nouveaux membres de la Commission Electorale Indépendante (CEI) ont prêté serment mardi au Palais de la Justice à Bangui.

Il s’agit de MM. Gabriel Jean Edouard Koyambounou, Christophe Brémaïdou, Baudin Ngbondo Tabassi, Venant Eloge Ngouma, provenant de l’opposition démocratique et M. Lucien Mbaïgoto désigné par les mouvements politico-militaires.

L’opposition démocratique et les mouvements politico-militaires avaient décrié la collaboration avec leurs précédents représentants. Il s’agit de MM. Ernest Mandakombo, Clément Erégani, Marcel Yangué Boyfini, Joseph Théophile Douaclé, Gabriel Goloumon de l’opposition démocratique et Armand Guétel, un représentant des mouvements politico-militaires.




Centrafrique : prestation de serment des nouveaux membres de la Commission Electorale Indépendante

Bangui, 2 mars (Acap) - Cinq nouveaux membres de la Commission Electorale Indépendante (CEI), nommé le 24 février 2010 à la demande de l'opposition, ont prêté serment, lundi 1er mars 2010 au Palais de Justice à Bangui.

Il s’agit de MM. Gabriel Jean Edouard Koyambounou, Christophe Brémaïdou, Baudin Ngbondo Tabassi, Venant Eloge Ngouma, provenant de l’opposition démocratique et M. Lucien Mbaïgoto désigné par les politico-militaires.

Ces nouveaux appelés vont remplacer MM. Ernest Mandakombo, Clément Erégani, Marcel Yangué Boyfini, Joseph Théophile Douaclé, Gabriel Goloumo de l’opposition démocratique et Armand Guétel, un représentant des mouvements politico-militaires, désavoués par leurs mouvements respectifs.

Avant la prestation de serment des nouveaux membres de la CEI, le Procureur Général, M. Armand Abezene Djoubaye, est longuement revenu sur les dispositions de la loi 09.016 du 2 octobre 2009 portant Code électorale de la République Centrafricaine.

D’après lui, « la Commission Electorale Indépendante, en relation avec le Ministère de l’Administration du Territoire, est chargée de la préparation, de l’organisation et de la supervision des élections présidentielle, législatives, régionales, municipales… et d’assurer la publication des résultats provisoires au vu des procès verbaux provenant des bureaux de dépouillement ».

 Au regard de la mission confiée à la CEI, a poursuivi le Procureur général, il incombe aux membres de la CEI de nombreuses tâches incluant la préparation matérielle des élections, l’organisation de la campagne électorale et des élections, enfin, la proclamation des résultats du vote…

Il leur a interdit de défendre « les considérations partisanes, ethniques et religieuses ».

Après la prestation de serment, les cinq nouveaux membres de la CEI ont été renvoyés dans leurs nouvelles fonctions par le Président du Tribunal de Grande Instance de Bangui, M. Salomon Ndoma Apano, en présence des Ministres Laurent Gon Baba de la Justice et Elie Ouéïfio de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, ainsi que du Révérend Pasteur Joseph Binguimalé, président de la CEI.



NDLR : Comme on le constate, du fait des sordides magouilles de Gabriel Goloumo du RDC pour continuer à siéger à la CEI, ce parti membre de l’UFVN n’a plus de délégué au sein de la coordination nationale de la CEI. Par ailleurs et on s’en aperçoit bien avec cette information, si c’est seulement maintenant que les nouveaux membres de la CEI prêtent serment, c’est bien la preuve que depuis, cette importante structure chargée de préparer et organiser les élections n’a pas eu d’activités et dès lors, on ne peut ni comprendre ni admettre que son président, le vrai faux pasteur Joseph Binguimalé pourtant récusé et dont la brève gestion doit être auditée, puisse faire des propositions au président de la République qui signe à tour de bras des décrets illégaux convoquant le corps électoral et portant découpage des circonscriptions électorales comme celui qui a été rendu public ce 3 mars. 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique