Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 01:24

 

 

 

 

 

francois-hollande-8-mai-2012.jpg

 

RFI mardi 08 mai 2012

Un peu plus d'un million des Francais établis hors de l'Hexagone ont voté lors du second tour du scrutin présidentiel, dimanche 6 mai 2012. Selon les chiffres publiés sur le site du ministère des Affaires étrangères, les Français de l'étranger ont majoritairement voté pour Nicolas Sarkozy avec 53,6% des suffrages contre 46,95% pour François Hollande. Dans les grandes villes africaines, les Français étaient plus partagés.

Les grandes villes africaines totalisent un peu plus de 21% du corps électoral des Français de l'étranger. Et d'Abidjan à Johannesburg en passant par Niamey, Nouakchott, Libreville ou encore Kinshasa, c'est le président sortant qui arrive en tête. Dans la capitale économique ivoirienne, Nicolas Sarkozy domine son adversaire avec plus de 65% des voix. En Afrique du Sud, son score dépasse même les 68% des suffrages exprimés.

Enfin à Libreville au Gabon, Nicolas Sarkozy est largement devant François Hollande tout comme à Djibouti où le président sortant totalise un peu plus de 60% des voix contre un peu plus de 38% pour François Hollande.

L'Algérie plébiscite Hollande

François Hollande qui a toutefois séduit ailleurs en Afrique. C'est le cas en Algérie où il est littéralement plébiscité avec plus de 87% des suffrages tout comme au Mali avec pas moins 77% des voix. C'est à peu près dans les mêmes proportions qu'il devance le président sortant chez les Français du Burkina Faso. Enfin au Sénégal au Cameroun à Madagascar ou encore en Centrafrique les Français ont, à l'image de leurs compatriotes de la métropole, tourné la page Nicolas Sakozy avec une nette victoire de François Hollande.

Dernier enseignement du vote des Français de l'étranger, une très faible mobilisation avec un taux d'abstention estimé à plus de 57%.

 

Mahamadou Issoufou, président du Niger

 

Par Christophe Boisbouvier RFI  mardi 08 mai 2012

 

« L’Afrique a besoin de consolider sa transition démocratique. Nous avons malheureusement des mouvements de recul au point de vue démocratique et j’espère que le président Hollande peut accompagner, comme beaucoup d’autres partenaires au monde, le processus démocratique en Afrique ».

La victoire d'un socialiste français vue par un socialiste africain. Est-ce que tout va être rose désormais entre la France et le Niger ? Pas si simple !

Au lendemain de l'élection en France de François Hollande, le président du Niger, Mahamadou Issoufou, réagit au micro de Christophe Boisbouvier.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans FRANCE