Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 02:28

 

 

 

 

Jacob-Gbeti.JPG

Jacob GBETI

 

 

Djodjo lors de l'investiture de son père 15 mars 2011

François Joseph BOZIZE alias DJODJO 

 

 

Bangui, 12 mars 2013 (C.A.P) – Sans doute pour plaire à son maître BOZIZE YANGOUVONDA et se faire bien voir par lui, Jacob GBETI l’inamovible et éternel président du Comité National Olympique et Sportif Centrafricain (CNOSCA) n’a pas eu moins que l’idée saugrenue de proposer comme récipiendaire, en même temps que le président de la zone IV du basket (Afrique centrale), un citoyen de la RD Congo, d’épingler également une breloque sur la poitrine du délinquant rejeton de YANGOUVONDA, le tristement célèbre François Joseph BOZIZE alias « DJODJO » qui est aussi président de la Fédération centrafricaine de basketball. Pourquoi ? Seul GBETI en connaît les raisons.

 

La cérémonie de remise des médailles devait se dérouler le samedi 9 mars 2013, juste le lendemain de la journée internationale des droits de la femme. C’est le ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur, Marcel LOUDEGUE du MLPC qui, en l’absence du boziziste Edouard Patrice NGAISSONA, dont il a été désigné pour assurer l’intérim, devait procéder à la remise des médailles aux impétrants.

 

C’est ainsi qu’après avoir décoré le président de la zone IV, lorsque ce fut le tour de DJODJO BOZIZE, celui-ci se rebiffe et refuse ostensiblement que ce soit Marcel LOUDEGUE qui lui remette la médaille. C’est alors que Jacob GBETI dut s’employer à une véritable séance de calino-thérapie afin de convaincre le « gros bébé » DJODJO BOZIZE pour qu’il accepte que la breloque lui soit épinglée sur la poitrine mais le délinquant se dépêcha de disparaître rapidement des lieux avant même que les personnes présentes ne puissent s’en apercevoir. On est bien en bozizie…

 

Le ministre Marcel LOUDEGUE n’aurait pas dû se prêter à cette pantalonnade de Jacob GBETI et DJODJO BOZIZE. Après avoir décoré le citoyen de RD Congo, il devrait s’arrêter là d’autant plus que DJODJO lui-même ne voulait pas être décoré par lui. 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers