Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 00:15

 

 

Maletombo-et-Willibyro-Sacko.jpg

 

 

Bangui, 17déc (ACAP)-Le ministre d’Etat chargé de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Jean Willibiro Sacko, a posé la 1ière pierre du siège social de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART), vendredi, 17 décembre 2010, à Bangui.

Le ministre des Postes et Télécommunication chargé des Nouvelles Technologies, Thierry Savonarole MALEYOMBO a indiqué que «les réformes engagées dans le domaine des Télécommunications ont payé. Car, la création du centre de lutte contre la fraude dans ces secteurs, a amélioré les recettes du trésor public, à hauteur de 100 à 200 millions mensuel ».

« Ces réformes engagées depuis janvier 2009, dans le secteur, ont également amélioré le cadre juridique au profit des opérateurs, des consommateurs, et du trésor public. Au cours de ce quinquennat, les services de Télécommunications, de Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, ont connu un accroissement remarquable en République Centrafricaine », a-t-il conclu.

Il convient de signaler que, l’Agence de Régulation des Télécommunication (ART), a été créée en 1996, et a débuté ces activités en Avril 2009.

 

NDLR : Encore une pose de première pierre de plus mais toujours jamais d’inauguration. On remarque que l’ex-ambassadeur Jean Willibyro-Sacko qui vient d’arriver est déjà dans le bain. On l’attend sur les problèmes électoraux mais le voilà plutôt aux côtés du zélé prédateur Thierry Maléyombo avec ses magouilles dans les télécommunications, sa vache à lait. Selon nos informations, l’architecte à qui a été attribuée la réalisation de l’immeuble de l’ART s’appelle David Fiozoïna et l’entreprise qui le construira est comme par hasard celle du tristement célèbre escroc et voleur Patrice Edouard Ngaissona, un des argentiers du régime en place et complice de Bozizé.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique