Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 17:25

 

 

Binguis

 

Bozize KNK

 

 

 

Mercredi, 10 Novembre 2010 14:09

 

Martin Ziguélé, président du Mouvement de Libération du Peuple Centrafricain (MLPC) a déposé le 10 novembre 2010, son dossier de candidature à présidentielle de 2011 ainsi que ceux de 103 députés de son parti aux législatives. Ce dépôt de candidature pose problème car exécuté hors délai selon le porte-parole du gouvernement. Martin Ziguélé se justifie en faisant référence à une information reçue du président de la CEI selon laquelle le délai de dépôt de candidatures allait être prolongé de quatre jours et qu’une annonce officielle allait être faite sous forme de communiqué radiodiffusée. Selon lui, ce geste est « l’expression de sa volonté d’aller aux élections dans le respect de la loi ».

 

Toutefois, une correspondance du Président de la CEI adressée au gouvernement a été évoquée. Dans ce document publié ce jour par plusieurs quotidiens à Bangui, le Pasteur Joseph Binguimalé demande au gouvernement, via le ministre de l’administration du territoire, de lui conseiller la conduite à tenir au sujet du dépôt de la candidature, au lendemain de la clôture officielle, de Martin Ziguélé et des candidats de son parti à la députation.

Pour Fidèle Gouandjika, ministre de l’agriculture et porte-parole du gouvernement, cette nouvelle a surpris l’exécutif. Il ne comprend pas que « Martin ZIGUELE se base sur des rumeurs pour agir de la sorte ».

Rigobert VONDO, Rapporteur et porte-parole de la CEI qualifie l’acte de Martin Ziguélé de « sans fondement ».

Rappelons que le 8 novembre dernier, le président de la CEI a publié un communiqué pour informer les candidats et candidates aux élections Présidentielles et Législatives, que les dépôts de candidatures devaient être clos le même jour à minuit comme initialement prévu.

Dans un autre communiqué publié à la clôture effective de l’enregistrement des candidatures, la CEI a présenté une liste de six candidats inscrits pour les élections présidentielles. Il s’agit du Général François Bozizé Yangouvonda, président sortant, l’ex-président Ange-Félix Patassé, Maître Jean-Jacques Démafouth, ancien ministre de la Défense et leader l’APRD (Armée populaire pour la restauration de la démocratie), de Joseph Cléopas Azoroute, Justin Innocent Wilité du Congrès centrafricain de la Renaissance et Lambert Koué Fodé.

La Commission Electorale Indépendante a déclaré qu’elle ne peut techniquement pas accepter cette candidature déposée en retard. De ce fait, seule une décision politique pourra intervenir pour valider la candidature de Martin Ziguélé et  la liste du MLPC.

 

NDLR : Il n’y a aucune polémique qui tienne ! Martin Ziguélé a comme seul adversaire François Bozizé et non Fidèle Ngouandjika. Le 8 novembre 2010 est le premier jour d’ouverture du dépôt des candidatures prévu par le chronogramme consensuel conformément à la loi et non celui de sa clôture. Force doit rester à la loi ! Bozizé qui est aussi candidat ne peut s’arroger le droit de choisir ses adversaires à la présidentielle. Le spectacle que donne actuellement la RCA et ceux qui se prennent pour ses autorités est franchement lamentable et pitoyable. Que Bozizé arrête d’acheter des plaisantins pour l’accompagner aux urnes afin de ne pas se sentir trop ridicule avec comme seul challenger celui contre qui il avait fait son coup d’Etat. L’élection présidentielle est trop sérieuse pour que Bozizé puisse s’amuser à en changer les règles comme il est en train de le faire. Il voudrait que la guerre civile s’installe dans ce pays qu’il ne s’y prendrait pas autrement.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique