Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 20:06

 

 

 

 

Au cours d’une conférence de presse qu’il a donnée ce 18 octobre 2012 à Bangui, le Procureur de la République M. Alain Tolmo a porté à la connaissance de l’opinion nationale et internationale, ce que tout le monde savait depuis plus d’une semaine à savoir l’arrestation de trois conspirateurs présumés (un tchadien M. Job Mendobé ; deux nationaux MM. Saint Clair Wokpamapa et Makpayen Le Centrafricain) pour « atteinte à la sûreté intérieur de l’Etat ; détention illégale d’armes de guerre et association de malfaiteurs ».


Le PR qui n’a pas donné les détails de la conspiration visant à prendre le pouvoir par les armes s’est borné à communiquer la liste du matériel et somme d’argent trouvé en possession des prévenus. Il s’agit de :


11 AK47, 01 SCKS, 08 chargeurs, 02 Thuraya, 03 grenades, 92 munitions, 02 tenues et 02 bérets, 200 euros.


Maigre butin pour une atteinte à la sûreté de l’Etat. A bien des égards, ce butin et ce scénario ressemble à s’y méprendre à ceux fomentés par l’ancien PR Firmin Findiro – aujourd’hui en cavale – contre les militants du MLPC en 2007 et l’ancien ministre de sécurité publique, le bouffon Jean Bernard Ouande contre l’ancien Président Patassé.


En bozizie, la psychose du coup d’Etat a de beaux jours devant elle.


Rédaction CAP

 

 

 

Alain-Tolmo-copie-2.JPG

 

 

Je m’en vais vous dérouler le but de cette conférence de presse qui consiste à informer l’opinion publique Nationale et internationale des motifs de l’interpellation de quelques personnes, il y’ a de cela une semaine.


Il s’agit de couper court aux rumeurs folles qui ont commencé comme d’habitude à alimenter la vie publique.

Des informations crédibles nous sont parvenues de ce qu’un groupe de personnes s’apprêtaient à matérialiser un complot contre le Chef de l’Etat ;


Pourtant à y regarder de près le suffrage universel est la seule source de la légitimité du pouvoir.


L’Article 19 alinéa 2 indique que l’usurpation de la souveraineté par coup D’Etat ou par tout autre moyen constitue un crime imprescriptible contre le peuple centrafricain. Toute personne qui accomplit de tels actes aura déclaré la guerre à la République.


Les services de sécurité et de défense ont interpellé 3 personnes ;


II s’agit de :


NENDOBE Job;
MACPAYEN Le Centrafricain ;
et VOKPAMAPA Saint – clair ;


Ils avaient projeté d’attenter à la vie de l’autorité de l’Etat et usurper la légitimité par des armes.


Leur interpellation le 9 octobre 2012 a permis de saisir sur le coup les pièces à conviction suivantes.


2 téléphones Thuraya
11 Kalachnikovs
1 arme SCKM
8 chargeurs
3 grenades plus 3 Goupilles
92 V Cartouches
Une tenue militaire et un béret rouge
Une somme de 200 Euros et autres effets.


Au cours de la perquisition au domicile de NENDOBE Job, il a été retrouvé sur lui :


La carte de la RCA
La carte de la ville de Bangui
L’organigramme de 1′ Etat-major des Forces de défense et de sécurité
L’organigramme de la police militaire


Ils sont poursuivis pour Atteinte à la Sûreté Intérieure de L’Etat, Détention illégale d’Armes et de Munitions de guerre de manière illégale, faux et usage de faux.


Les enquêtes se poursuivent et évoluent secrètement pour déterminer de manière sérieuse et exhaustive toutes les responsabilités.


Dés que l’enquête sera bouclée, très rapidement, ils seront traduits devant les juridictions compétentes et l’audience sera publique.

 

Fait à Bangui,
le 18 octobre 2012

Le Procureur de la République

 


Alain TOLMO

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers