Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 21:17

 

 

 

enerca3.jpg

 

 

Radio Ndéké Luka Mercredi, 26 Octobre 2011 15:09

 

Les populations des quartiers SICA II, III, Benz-vi, 200 Villas vivent un calvaire depuis 3 jours. La fourniture d’électricité y est interrompue. Même situation dans au niveau de l’Ecole Inter-état de Douanes, du Complexe Sportif Barthelemy Boganda, voire de la Primature.

Les coupures de courant étaient enregistrées par intermittence sur des périodes allant parfois jusqu’à 8 heures chaque jour. Elles sont désormais continues. Et c’est la grogne contre ENERCA, la Société d’électricité. Les clients se plaignent de la mauvaise qualité de prestation de service de cette société d’Etat. En effet, il suffit de parcourir certains ménages pour se rendre compte de la souffrance des abonnés de ENERCA : Des provisions alimentaires se décomposent, des ateliers ouverts mais sans activité, des salons de coiffure fermés, des bureaux de l’administration désertés, des boutiques qui ferment à la tombée de la nuit. Tout tourne au ralenti.

C’est la colère parmi les clients interrogés ce mercredi 26 octobre 2011 par Radio Ndeke Luka. Bien qu’ils sont privés de courant, ENERCA leur envoie quand même des factures à payer. D’autres s’indignent contre la baisse de leurs recettes journalières. « Nous n’arrivons plus à étudier nos leçons la nuit, expliquent des élèves. La ville de Bangui est presque comparable à un gros village, et nous ne comprenons plus rien. C’est la faute de nos dirigeants ».

Au siège de ENERCA, l’explication donnée est qu’ « une panne a été détectée sur la ligne de distribution qui alimente ces quartiers. Les boites de jonction souterraines qui datent de l’Indépendance, et qui alimentent la plupart des secteurs sont devenues défaillantes. Pour l’heure, une équipe de techniciens du service de distribution est sur le terrain en vue de rétablir la situation ».

A titre de rappel, il y a 2 mois, des manifestations contre des coupures intempestives dans le 3ème et 5ème arrondissement avaient provoqués des échauffourées entre force de l’ordre et population locale : Barricade des voies publiques et des blessés enregistrés.

Au moment où cette situation perdure à Bangui et ses environs, l’ENERCA, avec un financement de ces partenaires, poursuit des travaux de  reconstruction du barrage de Boali III. 10 mégawatts seront disponibles à la fin des travaux.

Toutefois, cette quantité d’énergie ne pourra pas résoudre, selon la société, les problèmes chroniques d’électricité dans la capitale centrafricaine. Elle réussira juste à atténuer les délestages.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation