Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 01:42

 

 

 

sida malade

 

 

Radio Ndéké Luka Dimanche, 22 Mai 2011 13:51

Lutter contre le VIH/SIDA en Centrafrique. Cet objectif est loin d’être atteint dans la ville Bossangoa (nord-ouest). Le Centre de Dépistage Volontaire (CDV) du VIH/SIDA manque cruellement de matériels médicaux : réactifs, préservatifs masculins et féminins, pour ne citer que ceux-là.

La situation perdure depuis plus de 3 mois, affirme ce dimanche le correspondant de Radio Ndeke Luka dans la ville. La population, motivée pour se faire dépister, ne sait plus à quel saint se vouer.

Pour notre correspondant « l’autre question épineuse est celle du personnel qui totalise déjà 7 mois d’arriérés de salaire et tire le diable par la queue ». Il conclut que sous couvert de l’anonymat, un agent du centre « dénonce le non-respect de la clause de contrat qui lie le gouvernement et le Fonds Mondial. La clause prévoyait l’intégration dans la fonction publique de ce personnel au bout d’un certain temps. Une chose qui n’a jamais été faite ».

Rappelons le CDV de Bossangoa à l’instar de ceux des autres préfectures du pays, sont est une initiative financée et gérée par le Fonds Mondial. Cet organe onusien avait par le passé gelé son financement en Centrafrique, en raison d’une  gestion opaque des fonds alloués à la lutte contre le VIH/SIDA.

 

NDLR : Non seulement la gestion des moyens alloués par le Fonds Mondial est opaque et délictueuse mais les auteurs convaincus de malversation et de corruption flagrante sont toujours impunis et protégés par les autorités de Bangui au plus haut niveau.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société