Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 01:09

 

 

 

kepi.jpg

 

Encore un gendarme abattu par des coupeurs de route

Radio Ndéké Luka Dimanche, 18 Mars 2012 08:19

Le commandant de Brigade de la gendarmerie de Nguia-Bouar, localité situé à environ 200 kms de la ville de Bouar sur l’axe menant à la frontière camerounaise, a été abattu jeudi 15 mars 2012 par des coupeurs de route. Un crime intervenu 4 mois après l’assassinat d’un autre commandant de cette même brigade.

L’information a été confirmée par le correspondant de Radio Ndeke Luka à Bouar. Il raconte : « le commandant de brigade de Nguia-Bouar, accompagné d’un des ses éléments, était en mission à moto dans sa localité. Une mission de contrôle de routine et de recouvrement. Aperçu par ces bandits de grand chemin, le commandant a reçu des balles tirées à bout portant par ses bourreaux. Il est décédé sur le champ. La victime a ensuite été dépouillée de tous ses biens. Les tueurs ont emporté sa tenue, son arme de marque Kalachnikov et une importante somme d’argent  dont le montant reste inconnu ».

Quant à l’auxiliaire de gendarmerie qui l’accompagnait, il a pu s’enfuir et échapper aux bandits. Il faut dire que ce crime dont un agent des forces de sécurité est la victime relance la question de la  présence des forces de défense et de sécurité dans les zones reculées du pays. L’insécurité s’ajoute aux autres gros problèmes de cette localité. Il s’agit notamment de la dégradation des infrastructures routières et du manque de personnel qualifié pour la santé

 

NDLR : C’est cela le vrai visage de la République centrafricaine de Bozizé aujourd’hui. C’est affligeant et vraiment scandaleux car inadmissible qu’un commandant de brigade de gendarmerie se fasse tirer dessus comme un lapin en faisant son travail pour la République pendant que Bozizé et ses prétendus « libérateurs » fêtaient tranquillement le même jour, le neuvième anniversaire de leur coup d’Etat du 15 mars 2003 à Ouandago et Kaga-Bandoro.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société