Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 22:45

 

 

patrouille-de-soldats-ougandais-a-Obo-copie-1.JPG

 

Mercredi, 17 Août 2011 13:50

 

Le verdict du procès du sergent ougandais démarré le 16 août 2011 à Obo est tombé ce 17 août. Le juge militaire ougandais, le colonel Otokoé Pagna a condamné à mort par pendaison, le sergent William Bataliam. La cour martiale l’a reconnu coupable du meurtre du jeune centrafricain Samori Ganigbia. Il avait tiré à bout portant sur la victime qu’il soupçonnait d’avoir volé son téléphone portable à double puce.

La question du paiement des dommages et intérêts à la famille du disparu a également été soulevée pendant le procès. Il en ressort que ceux-ci seront payés par le gouvernement ougandais. Le sergent dispose de deux semaines pour se pourvoir en cassation.

Le 10 décembre 2010, le sergent William Bataliam s’était rendu au domicile du défunt pour l’abattre. Il avait également, selon les informations, blessé par balle le père de sa victime. A l’annonce du verdict dans la salle de la Mairie de Obo qui a servi de prétoire, aucune réaction n’a enregistré au sein de la population.

Toutefois Maître Mathias Barthélemy Morouba, avocat de la famille de la victime, a expliqué au correspondant de Radio Ndeke Luka que « le procureur a appliqué le code pénal ougandais en ce qui concerne la justice militaire ».

« L’armée ougandaise doit être disciplinée partout où elle opère », a martelé pour sa part le colonel et juge Otokoé Pagna. « C’est pourquoi je suis venu rendre ce procès devant les autorités centrafricaines ».

A titre de rappel, dans le cadre de la lutte contre la rébellion ougandaise de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony, un détachement de l’armée ougandaise a été déployé dans le Haut Mbomou pour appuyer les Forces armées centrafricaines (FACA) dans ces opérations.

 

 

Un sergent ougandais jugé à Obo pour meurtre

Mercredi, 17 Août 2011 10:24

L’audience correctionnelle dans l’affaire Ministère Public contre le sergent William Bataliam du détachement de l’armée ougandaise, présumé coupable de l’assassinat d’un jeune centrafricain du nom Abel Samori Ganigbia, s’est mardi 16 août 2011 à la mairie d’Obo.

L’audience est présidée par un juge militaire ougandais, le colonel Otokoé Pagna, assisté d’autres magistrats militaires de l’Ouganda qui conduisent le procès selon les principes de la ‘’Cour martiale’’, l’équivalent du tribunal militaire. Maître Mathias Barthélemy Morouba, arrivé de Bangui, assure la défense de la famille de la victime.

Selon le correspondant de Radio Ndeke Luka à Obo, l’ouverture de cette audience a été consacrée essentiellement à l’audition de l’accusé et des témoins. Pour l’heure aucune décision n’a encore été prononcée, l’affaire suit son cours. Si le sergent est condamné, il purgera sa peine de prison dans son pays. Quant à la famille de la victime, elle réclame une indemnisation. Par ailleurs, certains militaires ougandais qui ont commis des actes d’indiscipline seront également jugés par cette cour martiale.

Le sergent William Bataliam soupçonnait le jeune Samori Ganigbia, d’avoir volé son téléphone portable à double puce. Le 10 décembre 2010, il s’était rendu au domicile du défunt pour l’abattre. Il avait également, selon les informations, blessé par balle le père du jeune garçon, Gabriel Nzanga.

A titre de rappel, dans le cadre de la lutte contre la rébellion ougandaise de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) de Joseph Kony, un détachement de l’armée ougandaise a été déployé dans le Haut Mbomou pour appuyer les Forces armées centrafricaines (FACA) dans ces opérations.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers