Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 décembre 2009 2 08 /12 /décembre /2009 12:37




APA-Yaoun­dé (Ca­me­roun) Le chef de l’Etat ca­me­rou­nais, Paul Biya, a dé­non­cé l’in­té­gra­tion sous-ré­gio­nale de l’Afrique cen­trale « qui avance avec une sage len­teur ».

S’ex­pri­mant lundi soir à Yaoun­dé, à l’oc­ca­sion d’un dîner of­fi­ciel of­fert à son ho­mo­logue cen­tra­fri­cain, Fran­çois Bo­zi­zé, en vi­site au Ca­me­roun, il a ap­pe­lé à sur­mon­ter les dif­fé­rences entre Etats, « qui ne sont très sou­vent que la sur­vi­vance du passé ou des égoïsmes ».

« Iso­lés, nous res­te­rons faibles ; unis, nous mul­ti­plie­rons nos forces », a-t-il dé­cla­ré, pro­met­tant sa contri­bu­tion pour une com­mu­nau­té forte en Afrique cen­trale.

Son hôte, pour sa part, a sou­hai­té que l’Afrique cen­trale puisse être une mai­son com­mune plus so­lide, sou­hai­tant la fin de la dis­per­sion des forces qui ne peut être qu’un fac­teur de fai­blesse.

Pour lui, le défi re­lève d’une simple ques­tion de vo­lon­té en vue de créer une com­mu­nau­té forte et dy­na­mique.

Abor­dant le volet bi­la­té­ral, Paul Biya a salué le ren­for­ce­ment des re­la­tions fra­ter­nelles entre les deux pays voi­sins à la lu­mière des ter­ribles épreuves qu’à connues la Cen­tra­frique il y a quelques an­nées.

Il a fé­li­ci­té son in­ter­lo­cu­teur pour avoir mené le dia­logue po­li­tique in­clu­sif ayant conduit à des ac­cords entre le pou­voir et les mou­ve­ments re­belles.

Il a pro­mis que le Ca­me­roun conti­nue­ra à ap­puyer ce pro­ces­sus de ré­con­ci­lia­tion à tra­vers des mis­sions de sé­cu­ri­té et de paix.

« Votre sé­cu­ri­té et votre sta­bi­li­té sont aussi les nôtres. Cela nous oblige à une concer­ta­tion per­ma­nente, y com­pris dans le do­maine de la cri­mi­na­li­té trans­fron­ta­lière », a-t-il in­sis­té.

M. Biya a sou­hai­té une re­dy­na­mi­sa­tion de toutes les formes de concer­ta­tion, no­tam­ment à tra­vers la Com­mis­sion mixte dont la der­nière ses­sion re­monte à 2002, et a pro­mis une so­li­da­ri­té plus agis­sante, entre autre à tra­vers l’ac­cueil des étu­diants cen­tra­fri­cains, l’ex­ploi­ta­tion mi­nière et fo­res­tière et le tra­fic rou­tier dont le Ca­me­roun consti­tue la porte d’en­trée et de sor­tie ma­ri­time de son voi­sin.

Fran­çois Bo­zi­zé et Paul Biya avaient eu un tête à tête quelques heures plus tôt au pa­lais pré­si­den­tiel, après son ar­ri­vée en mi-jour­née qui a elle-même été pré­cé­dée de la dis­per­sion par la po­lice de quelques ac­ti­vistes cen­tra­fri­cains, venus aux pre­mières heures de la ma­ti­née avec des pan­cartes hos­tiles cam­per de­vant l’hôtel où est hé­ber­gé leur pré­sident.

Mo­nique Bo­zi­zé, de son côté, a signé son acte d’adhé­sion à Sy­ner­gies afri­caines contre le sida et les souf­frances, une ONG créée par la pre­mière dame ca­me­rou­naise Chan­tal Biya, qui l’a reçue en au­dience.

Le couple pré­si­den­tiel cen­tra­fri­cain et leur suite quittent Yaoun­dé mardi à 8h50, heure lo­cale.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans AFRIQUE