Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 02:17

 

 

 

Pascal-Bida-Koyagbele-copie-1.JPG

 



Les fonctionnaires et ouvriers de la société Lanalaoil broient aujourd’hui du noir. Ceux-ci totalisent plusieurs mois d’arriérés de salaires et d’indemnités que doit leur payer la direction de ladite société ne serait autre qu'un certain Pascal Koyagbélé. D’après les informations de CAP, ce patron qui servirait en réalité de couverture à Socrate Bozizé, emploie des jeunes, hommes et femmes, avec de propositions de salaires très dérisoires alors qu’il les fait travailler au-delà des heures prévues par lle code du travail en République centrafricaine. Un ouvrier qui travaille par exemple de 6h à 18h et peut gagner entre 10 à 15000 F CFA. Si ce n'est pas de l'esclavage, quelle est la définition de celui-ci.


Et pourtant, quiconque ose demander un repos, un congé ou même une absence journalière, se fait couper la moitié de son maigre salaire. Malgré tout cela, le tout puissant patron répond à quiconque veut se plaindre, que rien ne lui arrivera. Selon une source proche de cette société, la plus grosse part du capital de cette société proviendrait de Socrate Bozizé que Pascal Koyagbélé vénère comme un dieu.

 

Il n’est donc en réalité qu’une simple couverture mais qui profite de son autorité pour harceler les filles qui travaillent pour lui et utiliser de pauvres jeunes plus qu’il ne les paie.  Et avec cette situation, ce véritable négrier ose dire qu’il a créé une entreprise dans laquelle il emploie des Centrafricains. Que c’est malheureux !

 

La Rédaction

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Annonces et divers