Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 03:08


 

Par RFI Article publié le : mardi 24 novembre 2009 -

Les recherches se poursuivent pour retrouver les deux humanitaires français enlevés dimanche soir dans la ville de Birao, au nord-est de la Centrafrique. Les patrouilles de la Mission des Nations unies, déployée dans la zone, n'ont pour l'instant rien donné. Les agresseurs étaient une vingtaine et parlaient arabe selon les témoignages. La Minurcat se dit inquiète de voir des hommes armés mener de telles opérations dans cette région.

Plusieurs humanitaires étaient présents lors de l'attaque, au moins cinq, selon les témoignages rapportés par la Mission des Nations unies au Tchad et en Centrafrique. Ceux sont ceux de nationalité française qui étaient particulièrement recherchés et qui ont été enlevés. Les ravisseurs se sont également emparés de trois véhicules. Ils ont été aperçus en direction du Soudan et auraient même très probablement passés déjà la frontière selon la Minurcat. On ne connaît pas encore leur identité et aucune revendication n'a été communiquée.

Le travail des deux humanitaires enlevés était d'apporter de l'aide alimentaire et de développer l'accès à l'eau et à la santé. Ceux qui les connaissent assurent qu'ils avaient réussi à nouer de bonnes relations avec les différentes communautés de la région.

 

Par discrétion pour l'instant l'ONG Triangle, à laquelle les deux humanitaires appartiennent, ne souhaite pas communiquer. Le ministère des Affaires étrangères français a pour sa part demandé lundi soir la libération inconditionnelle et immédiate des deux ressortissants français.

Cet enlèvement s'ajoute à celui de deux employés du Comité international de la Croix rouge, ce mois-ci, l'un au Soudan, l'autre à l'est du Tchad. Là encore ce sont deux Français qui ont été enlevés.

L'inquiétude de Victor Da Silva Angelo, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU pour la Minurcat

c’était une opération bien organisée et cela nous préoccupe bien entendu. Cela laisse à penser qu’il s’agit de gens très déterminés et cela nous fait penser à des opérations de plus grande envergure…

24/11/2009 par Marie-Pierre Olphand





Enlèvement de deux membres de Triangle ONG lyonnaise

Par Marine Badoux

Posté le 25/11/2009  à 16:38 | 

 

Toujours aucune nouvelle des deux travailleurs humanitaires de l'ONG lyonnaise Triangle Génération Humanitaire. Enlevés dimanche dans la soirée par une vingtaine d'hommes armés, ils ne sont plus joignables.

Lundi 23 novembre, Christian Lombard, directeur de Triangle, l'ONG humanitaire, déclarait que deux des travailleurs humanitaires basés en Centrafrique avaient été enlevés la veille aux alentours de 23 heures à Birao au nord-est de la République centrafricaine (RCA), non loin de la frontière avec le Soudan. Cette ville et la région dans laquelle elle se situe sont réputées pour leur isolement et leur instabilité. Cependant, l'ONG y est présente depuis 2007.

Joint par téléphone, Christian Lombard ne cache pas son inquiétude. Depuis l'enlèvement, il est sans nouvelles de ses deux agents. Toutefois, il précise qu'il ne veut faire aucun commentaire "pour ne pas compromettre la sécurité des otages." Le ministère des Affaires Etrangères a appelé lundi à une "libération inconditionnelle et immédiate" des deux personnes kidnappées. Qui les a enlevés? "Une vingtaine d'hommes armés", a affirmé lundi le vice-consul de Centrafrique au Darfour. Mais s'agit-il d'un groupe de rebelles, de simples bandits? Les membres de Triangle sont-ils encore en vie? Autant de questions qui restent aujourd'hui encore en suspens.

Triangle génération humanitaire est basé à Lyon, dans le neuvième arrondissement. L'ONG existe depuis 1994 et est active dans une vingtaine de pays. En Centrafrique, elle emploie 11 expatriés et 80 locaux. Ses objectifs sur place concernent majoritairement l'accès à l'éducation, la revalorisation du tissu social et l'approvisionnement en eau potable.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Humanitaire