Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 octobre 2009 2 13 /10 /octobre /2009 17:55




 

Afrique centrale info 13 Octobre 2009 - Plus d'une dizaine de rebelles ougandais de la LRA ont été tués par les militaires ougandais le 1er octobre dans le sud-est de la Centrafrique lors d'une opération qui a permis de libérer une trentaine d'otages centrafricains, a indiqué mardi une source militaire centrafricaine. Militaires et rebelles se sont affrontés "entre Obo et Djéma", localités distantes de 250 km, alors que l'armée ougandaise menait "une opération contre l'Armée de résistance du seigneur (LRA)", a indiqué cette source.

L'objectif était de "libérer des civils centrafricains retenus en otages par la LRA" à une quarantaine de kilomètres de Djéma dans une base des rebelles, a-t-elle poursuivi.

"Au cours de cette opération, au moins trente personnes ont été libérées et plus d'une dizaine d'éléments de la LRA tués", a affirmé cette source militaire, sans donner de chiffre plus précis. "L'armée ougandaise a enregistré deux blessés qui ont été évacués à Kampala", a-t-elle précisé.

Selon cette source, "ce dernier affrontement a entraîné des déplacements de plus d'un millier de civils fuyant Djéma et les villages de la région de Obo, vers le centre de Obo et les régions voisines".

Dirigée par Joseph Kony, la LRA, une des guérillas les plus brutales au monde, a commencé à être active en 1988 dans le nord de l'Ouganda.

En 2005, ses combattants se sont éloignés de leurs bases traditionnelles pour s'installer dans l'extrême nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

Depuis plusieurs mois, ils ont multiplié les attaques contre les populations dans l'est de la Centrafrique. En août, l'armée ougandaise s'est déployée avec l'accord de Bangui dans cette région pour traquer les rebelles.

Le 14 septembre, elle a affirmé avoir tué un commandant ainsi que quatre autres membres de la rébellion lors d'une opération menée à 15 km au nord-est de la ville d'Obo.

Elle n'a cependant pas pu empêcher l'attaque, fin septembre, d'un véhicule de l'ONG italienne Cooperazione internationale (Coopi) au cours de laquelle deux employés centrafricains de l'organisation non gouvernementale ont été tués.

 

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation