Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 02:23

 

 

 

Bangui la coquette

 

pont provisoire Langbassi


Radio Ndéké Luka Lundi, 05 Décembre 2011  13:41

 

Le quartier de 92 logements dans le 6e arrondissement de Bangui, est privé d’eau potable et d’électricité depuis 3 jours. La Société de distribution d’eau en Centrafrique (SODECA) et l’Energie centrafricaine (ENERCA), ne parviennent plus  à assurer la distribution de l’eau et de l’électricité dans ce quartier. Des problèmes techniques survenus sur les installations de ces deux sociétés d’Etat en sont les causes.

 

Une inquiétude et une irritation de plus en plus grandissantes commencent à gagner cette partie du 6e arrondissement de Bangui. Les populations n’excluent pas une manifestation pacifique pour réclamer ce qu’elles appellent « nos droits les plus fondamentaux».


Depuis 3 jours, « nous sommes obligés de parcourir de très longues distances pour trouver de l’eau pour notre famille », a expliqué une mère de famille, à Radio Ndeke Luka.


Une autre se lamente. Elle est issue d’un ménage pauvre, dans le 6e arrondissement et explique : « celles qui n’ont pas les moyens de se déplacer plus loin à la quête de ce liquide indispensable à la vie, sont obligées de chercher de l’eau de puits souvent mal entretenue que nous utilisons pour des tâches ménagères et consommons aussi, avec toutes les conséquences »,

 

Toutefois, le directeur technique de la SODECA, Pierre Lebaramo, tout en reconnaissant cette situation décrite explique que le rétablissement est déjà effectif. « Tout est déjà rétabli depuis hier soir [4 décembre]. Il s’agissait seulement des dysfonctionnements techniques sur nos installations. Nous utilisons des conduits en fer, et voir leur longue durée de vie, le poids de la terre les a finalement cassés. La temps de les réparer a fait que ces populations ont été privées de l’eau mais tout est déjà rentré en ordre et les conduits en fer ont été remplacés par d’autres en plastique, comme recommandé dans les nouvelles techniques ».

 

Quant à la coupure de l’électricité, les populations ont affirmé qu’elles n’ont l’électricité que quelques heures dans la journée. « La nuit, c’est le noir total ».

 

Mais les responsables de l’ENERCA ont affirmé à ce sujet qu’il s’agit seulement de « la nouvelle répartition de l’électricité que nous avons décidé depuis quelques temps pour préserver nos installation et arriver à satisfaire du moins, tout un chacun ».

 

Il faut dire que le problème de l’eau et de l’électricité reste pour l’instant un défi majeur pour le régime de Bangui. Il ne se passe jamais un mois, sans qu’il n’y ait une manifestation ou revendication sur la distribution de l’eau et de l’électricité en Centrafrique. Le dernier cas remonte à octobre dernier toujours dans le 6e arrondissement de Bangui à la suite de l’effondrement du Pont Langbassi, occasionnant des dégâts sur les installations de la SODECA.

 

 

 

NDLR : Les Centrafricains doivent se persuader qu’il n’existe pas d’autres solutions à ce calvaire que leur impose ces dirigeants dont leurs conditions de vie sont loin d’être le souci premier que le départ du pouvoir de ceux-ci. Leur destin est donc entre leurs propres mains. Tant qu’ils courberont l’échine, les choses demeureront en l’état et continueront à s’empirer. Cela fera bientôt dix ans que Bozizé prétend diriger le pays et les conditions de vie des Centrafricains ne fait que se détériorer chaque jour un peu plus. Cela ne doit plus durer.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Société