Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 05:30

 

 

 

Jean Barkès

 

Bangui, 19 nov (C.A.P) - Selon des sources fiables mais demandant à être confirmées, l’ancien président de la délégation spéciale de la ville de Bangui, Jean Barkès NGOMBE-KETTE pourtant brutalement limogé par BOZIZE dans des conditions qui n’avaient pas tellement plu à l’intéressé qui avait vainement tenté d’en faire porter le chapeau notamment au ministre chargé de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le pasteur Josué BINOUA, serait nommé le prochain DG de l'ENERCA.

 

Toujours d’après nos sources, le décret aurait même déjà été signé mais encore pas rendu public. Le DG sortant, Samuel TOZOUI, qui semble n'être encore pas informé de ce qui l'attend, sort d'une convalescence qui a duré près de 6 mois en France aux frais de l'entreprise.

 

Si la nomination de NGOMBE-KETTE venait à être confirmée, ce serait une prime à la mauvaise gestion et au détournement de deniers publics que BOZIZE avait pourtant déclaré lors de la clôture des états-généraux des finances, qu’il allait combattre sans pitié. Il faut croire que tout cela ne soit que des paroles, des paroles et des paroles…

 

Les Centrafricains s’étonnent que non seulement Jean Barkès NGOMBE-KETTE ne soit pas inquiété le moins du monde par la justice eu égard à l’ampleur de ses malversations et des nombreux conflits d’intérêts dont il était au coeur à la mairie de Bangui, mais qu’il soit encore question de lui confier la direction générale d’une entreprise comme l’ENERCA qu’un autre prédateur du régime en place, Jean Serges WAFIO avait déjà mise à genou.

 

On se souvient encore que c’est à la suite à la colère du président Abdou DIOUF, Secrétaire Général de l’OIF contre le même NGOMBE-KETTE, exprimée en juin dernier directement à BOZIZE au cours de l’entretien que les deux personnalités ont eu à Paris suivi d’une lettre carabinée d’Abdou DIOUF à BOZIZE dont Centrafrique-Presse a eu copie qu’il a publiée, que le sort de l’ancien président de la délégation spéciale de la ville de Bangui a été scellée.

 

Tant que le décret nommant NGOMBE-KETTE DG de l’ENERCA n’est pas publié, il faut continuer de croire qu’il ne s’agit que de rumeurs mais généralement à Bangui, les rumeurs finissent toujours pas être confirmées tôt ou tard. Avec BOZIZE il ne faut plus être surpris de quoi que ce soit, surtout s’agissant de l’ENERCA où les nominations penchent toujours du côté des ressortissants de la même ethnie que celle de l’actuel président. Constater cela n’est pas faire du tribalisme mais plutôt le déplorer le phénomène.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Politique