Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 00:49

 

 

 

 

logo-OIF.JPG

 

 

Communiqué de presse

 

CP/SG/23/JT/11 Paris, le 12 juillet 2011

 

81e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF)

 

La Francophonie confirme son engagement dans l’accompagnement des

transitions

 

Présidée par Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, la 81e session du Conseil

permanent de la Francophonie (CPF) a réuni, ce 12 juillet 2011 à Paris, les représentants personnels des chefs d’Etat et de gouvernement des membres de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

 

Lors de l’examen des pays en situation de crise ou de transition, le Secrétaire général a évoqué les situations en Tunisie et en Egypte, deux pays où la Francophonie se félicite de l’annonce de la prochaine tenue d’élections. « Forte de son expérience en matière d’accompagnement des processus de transition, la Francophonie s’est engagée en Tunisie autant pour le renforcement des capacités des structures électorales, pour la formation des forces chargées de la sécurisation des élections, celle des medias et celle des observateurs nationaux, que pour la gestion et le traitement du contentieux électoral », a souligné Abdou Diouf.

 

S’agissant de la Côte d’Ivoire, le Secrétaire général a réitéré le soutien de la Francophonie aux nouvelles autorités, notamment via le renforcement des capacités des institutions impliquées dans la consolidation de l’Etat de droit et la création des conditions du dialogue et de la réconciliation nationale. L’OIF apportera, en outre, une aide à la préparation des élections législatives qui devraient se tenir avant la fin de l’année. Le CPF s’est déclaré satisfait des évolutions récentes survenues à Madagascar, suspendu de l’OIF depuis vingt-huit mois. « Il faut que des élections se tiennent rapidement pour mettre un terme à cette transition et donner les moyens au pays de sortir de cette crise qui n’a que trop duré et qui a participé à l’aggravation de la situation économique et sociale », a rappelé Abdou Diouf.

 

Le CPF a appuyé la proposition de la Présidence suisse d’organiser une concertation ministérielle francophone informelle en marge de la 66e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies. Au sujet de la préparation du XIVe Sommet de la Francophonie prévu en 2012 à Kinshasa, le CPF a réaffirmé l’importance qu’il attache au succès et aux enjeux de cet événement majeur. Il a encouragé les autorités de la RDC à poursuivre leurs efforts en faveur d’une meilleure protection des droits et des libertés et de la tenue d’élections libres, fiables et transparentes.

 

Après avoir entendu les Sherpas français et canadien pour le G20, le Secrétaire général a ajouté que l’action conjointe de plaidoyer menée avec le Commonwealth depuis 2009 s’est poursuivie cette année encore, dans le cadre du groupe pilote sur les financements innovants et du Groupe de Travail sur le Développement du G20. Cette action conjointe culminera à l’automne, avec la rencontre des deux Secrétaires généraux de la Francophonie et du Commonwealth avec le Président de la République française, actuellement à la tête du G20. Abdou Diouf a remercié le Canada, la Corée du Sud et la France de leur appui et a souhaité que cette relation étroite se poursuive sous la prochaine présidence du G20.

 

Enfin, les membres du Conseil Permanent ont entendu Michel Audet, Commissaire général du Forum mondial de la langue française, organisé à Québec en juillet 2012, qui a précisé que les objectifs de ce premier Forum mondial seraient d’aborder les sujets contemporains liés à la langue française et à son avenir. Rencontre inclusive, ce Forum accordera une large place à la jeunesse et à la société civile.

 

Pour rappel, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) compte 56 Etats et gouvernements et 19 observateurs. Pour plus de renseignements sur la Francophonie : www.francophonie.org

 

CONTACTS

 

Julie Tilman, chargée de mission auprès du Secrétaire général

julie.tilman@francophonie.org + 33.1.44.11.12.68

 

 

NDLR : Il est fort étonnant que la situation qui prévaut en Centrafrique depuis le hold-up électoral de Bozizé et son KNK dont le patron Joseph Kiticki-Kouamba n'ait pas transpiré ne serait-ce que dans une seule phrase ou un paragraphe de ce communiqué de presse. Est-ce à cause de Kiticki-Kouamba qui est membre du Conseil Permanent de la Francophonie en même temps qu'il est président du KNK de Bozizé et le représentant de ce dernier. On ne peut que se poser la question.

 

Il y a lieu de rappeler que le  Secrétaire Général de l'OIF, le président Abdou Diouf qui s'est entretenu à Paris avec Bozizé le 15 juin dernier lorsque celui-ci se rendait à Bruxelles, s'est pourtant beaucoup impliqué pour trouver une solution afin de normaliser la situation de la mairie de Bangui en grande délicatesse avec l'AIMF en raison de la gestion financière catastrophique sous le règne du presdigitateur et ambitiux Jean Barkès Ngombé-Ketté qui ne pouvait plus durer.

 

Le rapport de la mission d'observation du double scrutin du 23 janvier 2011 de l'OIF conduite par l'ancien président burundais Pierre Buyoya était un des plus critiques quant aux nombreuses irrégularités, fraudes massives et autres dysfonctionnements enregistrés qui ne pouvaient qu'ôter tout crédit à ces élections.  

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Relations Internationales