Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 19:55

 

 

080710rebelles-lra

 

 

Radio Ndéké Luka Jeudi, 09 Décembre 2010 13:21

Les habitants de la préfecture d’Obo (est de la Centrafrique) vivent dans la crainte qu’une attaque des éléments de l’Armée de la Résistance du Seigneur (LRA) peut intervenir à tout moment. Tous sont à l’affut des signes annonciateurs d’une éventuelle irruption des rebelles ougandais dans la ville. Régulièrement des scènes de débandade sont enregistrées en raison de fausses alertes ou de rumeurs qui se répandent. C’est dés lors le sauve-qui-peut, avant de qu’on se rende compte qu’il n’y a aucune menace avérée.

Cette psychose est aggravée par une crise alimentaire et une insécurité sans précédent. Le correspondant de Radio Ndeke Luka dans la ville a été témoin de nombreuses fausses alertes.

Il explique que l’insécurité alimentaire découle du fait que la population vaque difficilement aux activités champêtres d’une part, une situation rendue plus difficile par le départ en vacances en cette fin d’année des humanitaires en poste dans ville, tant la présence de ces derniers rassure les populations..

Depuis plusieurs mois, une importante colonne de  rebelles de la LRA sème le désordre dans la préfecture. Elle aurait été chassée de la région du Darfour (sud du Soudan) et a trouvé refuge dans cette préfecture centrafricaine du Haut Mbomou. Plusieurs villages, notamment ceux de Ngoyo et Bana ont été déjà attaqués et pillés. Des enlèvements ont été également opérés par la LRA.

Des dispositions sécuritaires ont pourtant été prises par les forces nationales qui manquent cependant cruellement de moyens logistiques et humains pour une riposte appropriée. Seuls des éléments de l’armée ougandaise, forts du droit de poursuite, sécurisent les zones de Djéma, Zemio et ses périphéries.

La LRA sévit dans ces régions depuis 3 ans et a provoqué un mouvement de personnes déplacées. Récemment le département d’Etat Américain, a annoncé un appui aux pays concernés pour chasser ces rebelles.

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Dossiers