Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 octobre 2010 4 21 /10 /octobre /2010 17:11

 

 

carte centrafrique new200

 

 

Fin du recensement électoral, modification de la date du dépôt des candidatures

Radio Ndéké Luka Jeudi, 21 Octobre 2010 13:48

Les inscriptions sur la liste électorale s’achèvent ce 21 octobre 2010 l’après-midi à 16 heures sur toute l’étendue du territoire centrafricain. La confirmation vient d’être donnée à Radio Ndeke Luka par la Commission Electorale Indépendante (CEI).

Selon Rigobert Vondo, Rapporteur Général de la CEI, les opérations de recensement électoral se sont bien déroulées dans l’ensemble sur tout le territoire centrafricain.

Aussi, une légère modification  est intervenue sur la date du dépôt des candidatures pour les présidentielle et législatives. Elle est ramenée du 28 Octobre au 08 Novembre 2010.

Initialement prévue pour le 10 octobre, puis reportée au 08 Novembre par un communiqué de la CEI, cette date est désormais ramenée du 28 octobre au 08 novembre 2010. Cette retouche intervient sur instruction du chef de l’Etat lors d’une rencontre avec la classe politique centrafricaine et la communauté internationale le 19 octobre à Bangui.

Les opérations du recensement électoral avaient officiellement démarré le 22 septembre dernier. Ces opérations ont, en général, connu beaucoup de perturbations.

Les activités ont été à plusieurs fois suspendues dans certaines circonscriptions à cause des grèves observées par les agents recenseurs qui réclamaient le paiement de leurs indemnités.

 

NDLR : Il est fortement à craindre que cette opération capitale pour une élection crédible ne se soit pas bien déroulée sur toute l'étendue du territoire national et dans les pays étrangers où des bureaux de vote devraient se tenir. Plusieurs cas de violation de la loi et de fraude commis notamment  par des élements du KNK ont été constatés mais la plupart des fraudeurs brièvement arrêtés ont été remis en liberté et parfois ceux qui les ont dénoncés incarcérés à leur place sur intervention de certains ministres ou des dignitaires du KNK. Si on y ajoute l'insécurité dans certaines zones de province où sévissent des mouvements de rébellion, ce qui a empêché que le travail du rencensement puisse se dérouler convenablement, beaucoup d'incertitude subsiste sur les résultats de cette importante opération. La question se pose donc vraiment avec gravité de savoir si tous les Centrafricains en âge de voter ont été recensés notamment ceux qui continuent de végéter en brousse et dans les camps du HCR.  

 

Les retraités militaires centrafricains adressent une pétition à François Bozizé

Radio Ndéké Luka Jeudi, 21 Octobre 2010 13:51

Le Collectif des Retraités militaires et Gendarmes de 2009-2010, vient d’adresser au président de la République centrafricaine François Bozizé, une pétition au sujet de leurs arriérés de pensions et soldes.

Dans cette pétition, le Collectif rappelle que l’Union Européenne a déjà décaissé de l’argent dans le cadre d’un projet validé en 1999 et que, la procédure de paiement de ces arriérés n’est pas conforme à la règle établie.

Le Collectif annonce que sur 30 mois d’arriérés, 19 mois ont été payés à un groupe et, 11 mois à un autre. « Ce qui est curieux, les frères militaires  qui étaient en exil sont privés de leurs arriérés de soldes », atteste la pétition.

Le Collectif pointe du doigt à cet effet, l’Intendance Militaire. Il rappelle que le sort réservé aux militaires n’est autre chose que de la brimade ou purement selon leurs propres termes, de la torture morale et physique.

Dans cette pétition, les retraités militaires centrafricains affirment qu’à l’approche des élections présidentielle et législatives, ils prient le président de la république d’autoriser le paiement de ces arriérés.

 

NDLR : Ce n'est un secret pour personne que l'armée centrafricaine et ses différents services sont mises en coupe réglée entre Bozizé et son fils Francis, en particulier l'intendance militaire des Faca, qui est leur vache à lait. Que des militaires retraités puissent adresser une pétition à leur ancien chef suprême pour dénoncer les cas flagrants d'injustice et réclamer leur dû, voilà qui n'est pas monnaie courante et augure bien de la mauvaise gouvernance de Bozizé et son fils dans cette armée.

 

Centrafrique : le personnel d’une mairie en grève

Ai-Rca- Jeudi, 21 Octobre 2010 14:29  La grève du personnel de la mairie de Carnot dans la Mambéré Kadéi entamée depuis la deuxième quinzaine du mois d’août dernier pour non-paiement des salaires et des conditions précaires du travail se poursuit.

« Le personnel de la mairie de Carnot totalise en ce moment trois ans d’arriéré de salaire » a expliqué le délégué principal  du personnel M Marius Yandé

Selon le délégué, malgré les multiples démarches entreprises par l’ensemble du personnel pour des négociations, l’administration communale fait la sourde oreille.

« Nombreux sont décédés, plusieurs cas de maladies ont été signalés, l’incapacité pour certains  de payer les inscriptions de leurs enfants. Bref le personnel communal mène une vie précaire »,  a déploré M Yandé.

En dépit du paiement  d’un mois de salaire, estimé  par M Yandé comme étant une goutte d’eau dans  un océan, le personnel de la mairie de Carnot maintient sa  position et exige au moins trois mois de salaire  pour reprendre le travail.

Parce que,  précise-t-il,  « la mairie est en mesure de nous verser trois mois. Elle perçoit 40% sur les impôts  et autres quote-part sur les taxes. A cela s’ajoute les menues recettes ».

Pour ne pas paralyser complètement la mairie, un service minimum a été mis en place, selon des témoins.

 

NDLR : La situation à la mairie de Carnot n'est pas unique en son genre. Elle est le reflet d'une faillite généralisée de l'Etat centrafricain à l'heure actuelle, conséquence de la mauvaise gouvernance structurelle du pouvoir bozizéen qui n'a aucune vision de structuration et développement du pays dans son ensemble.

 

Centrafrique : Une ONG prend en charge des personnes souffrant de la malnutrition

Jeudi, 21 Octobre 2010 14:13

Ai- Rca- Le coordonnateur de l’Ong Merlin à Bouar le Dr Moustapha Grovogui, a remis le 19 octobre  à la préfecture sanitaire de la Nana Mambéré, un lot de matériels biomédicaux et fournitures de bureau destinés aux dix (10) formations sanitaires de cette préfecture.

« Ce don permettra aux dix centres et  poste de santé de la Nana Mambéré d’améliorer leurs prestations en matière de prise en charge des enfants et des femmes souffrant de la malnutrition,  a déclaré M Grovogui.

Le coordonnateur de l’Ong Merlin en a profité pour lancer un appel pressant aux mobilisateurs et agents de santé formés sur des questions de malnutrition à se mettre résolument au travail pour réduire au maximum les cas de malnutrition dans la Nama Mambéré.

Le Dr Guy Blaise Koyayimbi, chef de la préfecture sanitaire par intérim a, au nom du département de la santé et des membres du Coges (Comité de gestion) représenté par M Philippe Ndaïmo remercié le coordonnateur de l’Ong Merlin et l’a  rassuré de la bonne gestion de ces matériels.

« Nous mettrons tout en œuvre pour sensibiliser la population pour l’identification des cas de malnutrition des enfants et des femmes  en vue de leur prise en charge » a conclu Dr Koyayimbi.

La  cérémonie s’est déroulée en  présence du président du comité de gestion de la préfecture sanitaire de la Nana Mambéré et des autorités préfectorales.

Kabongo, Ai Bangui

 

NDLR : Devant l'évanescence de l'Etat et eu égard à l'absence d'une politique cohérente du gouvernement pour assurer l'autosuffisance alimentaire aux Centrafricains de toutes les couches sociales, heureusement que des ONG existent qui puissent suppléer mais pour combien de temps, au plus pressé et les situations d'urgence.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation