Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 00:44

 

 

rebelles-centros.jpg

 

fric en CFA

 

Quand l’argent du DDR rend « dépensier » à Bozoum…

Radio Ndéké Luka Lundi, 03 Octobre 2011 14:13

Quelques semaines seulement après le Désarmement démobilisation et réinsertion (DDR) des ex-rebelles de la préfecture de l’Ouham Péndé, les populations s’inquiètent du fait que l’argent reçu par ces ex-combattant ne sert pas pour le développement comme le veut le processus. Les populations redoutent un retour dans la brousse de ces hommes une fois que l’argent sera dilapidé.

D’après un constat du correspondant de Radio Ndeke Luka à Bozoum et confirmé par quelques ex-combattants, la plus part d’eux gaspillent l’argent dans la consommation d’alcool et le vagabondage sexuel. Très peu seulement ont investi dans le commerce, l’élevage et les travaux champêtres.

La population demande au gouvernement de mettre en place un comité de suivi des activités de pendant et après le processus du DDR.

Les ex-rebelles de la région de l’Ouham Péndé sont constitués en majorité des éléments de l’Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD). Ils sont originaires principalement des régions de Paoua, Bocaranga et les villages environnants de la ville de Bozoum.

 Vers une résolution de la crise CPJP-UFDR

Radio Ndéké Luka Lundi, 03 Octobre 2011 14:11

Comment mettre un terme aux violents conflits meurtriers entre les ex-rébellions de la Convention des Patriotes pour la Justice et la Paix et ceux de l’Union des Forces pour la démocratie et le Rassemblement (UFDR) dans la haute Kotto ? Cette question a été ce lundi, au centre d’une réunion tenue par le Médiateur de la République Monseigneur Paulin Pomodimo, plusieurs autres autorités nationales et internationales dont celles du Bureau Intégré des nations Unies en Centrafrique (BINUCA).

Ces personnalités ont discuté sur une éventuelle descente sur le terrain, notamment à Bria (nord-est), pour rencontrer les représentants de la CPJP et de l’UFDR.

Objectif, ne plus gérer la crise à distance, comme l’ont dit dimanche, les représentants au Médiateur de la République lors de sa 2ème rencontre avec les Communautés Goula et Ronga de Bangui. Elles ont proposé à Monseigneur Paulin Pomodimo d’aller sur place pour mieux convaincre les belligérants.

A l’issue de cette 1ère journée de réflexion, un comité de conciliation est mis en place pour statuer sur un chronogramme qui définira une éventuelle descente des représentants de l’UFDR et de la CPJP à Bangui.

Blaise Boubandé, porte-parole dudit comité, explique que l’idée est d’obtenir une trêve sur le terrain pour mieux gérer la crise.

Les affrontements entre ces 2 groupes rebelles ont déjà fait plus de 45 personnes tuées, plusieurs autres blessés et d’importants dégâts matériels.

 

Centrafrique : Vers la mise en place d’un mécanisme pour un travail décent

Ai- Rca Lundi, 03 Octobre 2011 16:32  - Selon une source bien informée, l’arrivée le 5 octobre prochain à Bangui l a capitale  d’une mission du Bureau International de Travail (BIT) permettra d’évaluer une faisabilité de la mise en œuvre d’une méthodologie de formation professionnelle spécifique aux populations les plus vulnérables, en particulier les jeunes ruraux et périurbains.

Toujours selon cette même source, cette méthodologie s’appellerait «  Formation professionnelle en milieu rural sur les activités génératrices de revenus », expérimenté déjà par le Bureau International de Travail dans plusieurs pays africains.

A en croire notre source qui a requis  l’anonymat, la mission aura également à étudier la possibilité d’inclure  la mise en œuvre de la méthodologie par les activités à développer dans le cadre du programme des Activités par pays pour la promotion du travail décent (PPTD) en République Centrafricaine.

Enfin, la mission envisage d’identifier les besoins en matière de formation professionnelle non formelle visant l’auto-emploi et la pratique des activités génératrices de revenus avec les différents acteurs impliqués dans ce secteur.

Cette mission prendra fin le 20 octobre prochain, apprend-on du côté du BIT.

Jules Gautier, Ai Bangui

 

Centrafrique : Du travail décent bientôt disponible

Ai-Rca Lundi, 03 Octobre 2011 16:07  - Une mission du Bureau International du Travail (BIT) arrive à Bangui ce 05 Octobre 2011. Cette mission qui ira jusqu’au 20 Octobre prochain, va évaluer la faisabilité de la mise en œuvre d’une méthodologie de formation professionnelle spécifique aux populations les plus vulnérables, notamment les jeunes ruraux et ceux de la périphérie des villes.

Une source bien introduite laisse entendre que cette méthodologie s’appelle « Formation professionnelle en milieu rural sur les activités génératrices de revenus », une méthodologie déjà expérimentée dans plusieurs pays africains par le BIT.

La mission aura également à étudier la possibilité d’inclure dans cette méthodologie des activités qui seront développées dans le cadre du Programme des Activités par Pays pour la promotion du Travail Décent (PPTD) élaboré par la République Centrafricaine.

Enfin, elle envisage d’identifier les besoins en matière de formation professionnelle non formelle visant l’auto-emploi et la pratique des activités génératrices de revenus avec les différents acteurs impliqués dans ce secteur.

Une initiative qui permettra à terme de réduire le taux de chômage des jeunes Centrafricains vivant dans les villages et dans les quartiers périphériques des villes, ce qui pourra contribuer à élever le niveau de vie de ces populations et de lutter efficacement contre la pauvreté.

Jules Gautier Ngbapo, Ai Bangui

 

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com - dans Nation